Traitement contre la covid : 6 medicaments qui pourraient arriver fin 2021

Lors de sa venue dans les studios d’Europe 1 le 26 août dernier, le président du conseil scientifique sur le Covid-19, Jean-François Delfraissy se montrait confiant sur les avancées de la recherche concernant les traitements contre le coronavirus. "On a maintenant des espoirs, à plus court terme qu'on ne l'imagine (...) avec des autorisations de mise sur le marché possibles dès la mi-novembre", a-t-il assuré à nos confrères. Mais quels sont ces médicaments prometteurs ? Le point dans notre diaporama. 

Des traitements pour limiter les formes sévères de la covid-19

Selon le site Covid Trials, plus de 2700 essais cliniques ont été ou sont actuellement menés pour trouver un remède contre la COVID-19. Cette course de la recherche commence à porter ses fruits. Les dossiers de plusieurs traitements sont étudiés par les organisations de santé pour une mise sur le marché.

Toutefois, l’éradication du virus n'est pas d'actualité. "Sur les près de 300 essais cliniques actuellement en phase 3, moins d'une dizaine de molécules s'attaquent au virus : l'immense majorité vise à apaiser les symptômes ou l'inflammation", a  expliqué Bruno Canard, directeur de recherche au CNRS et spécialiste des coronavirus au Journal du Dimanche du 5 septembre 2021.

Certains traitements étudiés, appelés antiviraux, ont pour objectif d’empêcher la multiplication du virus dans l'organisme tandis que d’autres tentent de limiter la phase d'inflammation massive appelée "orage cytokinique". Cette dernière est responsable entre autres de l’apparition du syndrome de détresse respiratoire aiguë chez les patients touchés par une forme grave de la maladie.

Mais attention, si les nouvelles molécules pourraient être susceptibles de limiter le nombre de cas de covid-19 sévères, elles restent moins efficaces que les vaccins. Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux, a expliqué au Journal du Dimanche : "il n'y a pas de traitement miracle : contre la réaction inflammatoire, on réduit à chaque fois le risque de 10 à 30%, ce n'est pas mirobolant. Rien à voir avec les 80-90% du vaccin".

Pour plusieurs professionnels de santé et de la recherche, la solution pourrait venir de l’utilisation de plusieurs produits comme c’est déjà le cas pour l'hépatite C ou le sida.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

https://www.covid-trials.org/, consulté le 7 septembre

https://www.lejdd.fr/Societe/Sante/covid-19-le-marathon-des-nouveaux-traitements-4065042

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.