Restaurants, bars, musees... Ce qu-il est possible de faire a partir du 2 juin

C'est l'une des annonces qui étaient attendues avec la plus grande impatience : celle de la réouverture des cafés, des bars et des restaurants. Malgré tout, des lieux restent encore fermés et des interdits demeurent. Les zones "vertes" et "oranges" n'ont ainsi pas les mêmes conditions de réouverture. On vous explique les nouvelles règles et dispositions prises à partir de ce mardi.

Zone verte ou zone orange : des conditions épidémiques différentes

Ca y est : vous allez de nouveau pouvoir dîner en terrasse. Oui, mais... à condition de respecter certaines régles, qui varient en fonction de votre lieu d'habitation et du risque épidémique :

  • D'après le plan de déconfinement du gouvernement, les "zones" vertes en France, au risque épidémique dit "faible", ont plus de liberté concernant la réouverture de leurs lieux de vie.
  • À l'inverse, les zones "oranges" justifient une "vigilance accrue" car le virus circule encore. Elles doivent respectées certaines mesures plus strictes pour contenir le virus.

À Paris par exemple, situé en zone "orange", seules les terrasses sont autorisées à réouvrir. La mairie a annoncé que les restaurants pourraient "s'étaler" sur une partie de l’espace public, trottoirs, places de stationnement voire quelques rues fermées à la circulation.

En zone verte, à l'inverse, les cafés, bars et restaurants peuvent rouvrir à condition de respecter certaines mesures d'hygiène et de distanciation, que nous vous listerons dans notre diaporama.

Déplacements : la fin de la limite des 100km dès le 2 juin

Autre information très importante : celle concernant la fameuse limite des 100km de déplacement autorisé. Cette mesure est levée à partir du 2 juin.

Concrètement, vous pouvez désormais librement circuler sur tout le territoire, sans risquer de prendre une amende. Les Français qui attendent de rendre visite à leurs proches depuis le 17 mars vont enfin pouvoir se rendre auprès de leurs proches, notamment dans les Ehpad, où les conditions de visites ont été assouplies. 

Malgré ces nouvelles "libertés", le Premier ministre en appelle à "l'esprit de responsabilité" des Français. La fin de cette limitation ne doit pas encourager à des déplacements non nécessaires, car le virus circule encore aujourd’hui en France... et nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle vague épidémique.

Cinéma, stades, sport collectif... Ce qui est toujours interdit 

Ce mardi 2 juin, de nouvelles libertés ont été accordées aux citoyens, certes. Mais il n'empêche que certains interdits sont toujours d'actualité. Les voici :

  • Les regroupements restent limités à 10 personnes jusqu’au 21 juin.
  • Les déplacements aériens au départ ou à destination de la Corse et des départements et régions d’Outre-mer restent interdits, sauf pour un “motif impérieux d’ordre personnel ou familial”, une raison de santé relevant de “l’urgence” ou un besoin professionnel ne pouvant être différé.
  • La pratique des sports collectifs reste interdite.
  • La pratique des sports de contact reste proscrite.
  • Les colonies et camps de vacances restent interdits.
  • Les grands événements (festivals, concerts...) de plus de 5000 personnes sont annulés jusqu'au 31 août. 
  • Les discothèques restent fermées.
  • Les salles de cinéma restent fermées.
  • Les salles de jeux restent fermées.
  • Les stades restent fermés.
  • Les hippodromes restent fermés.

Voyons désormais dans notre diaporama quels lieux sont réouverts et quelles en sont les conditions d'accès.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Plan de déconfinement, 2e phase, Gouvernement.fr.

Déconfinement, phase 2: ce qu'il est possible de faire à partir du 2 juin, Huff post, 1 juin 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.