Respirateurs artificiels : qu'est-ce que c'est et pourquoi n'en avons-nous pas assez ?

Ils sont indispensables pour sauver les cas critiques de coronavirus en réanimation. Dix pour cent des patients touchés par le coronavirus présentent une détresse respiratoire et peuvent en avoir besoin. Mais qu'est-ce qu'un respirateur artificiel ? Dans quels cas un malade doit-il en bénéficier, pourquoi et combien de temps ?
Respirateurs artificiels : qu'est-ce que c'est et pourquoi sont-ils vitaux ?Istock

La ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé les 28 mars 2020 lors de sa conférence de presse conjointe avec le premier Ministre, Edouard Philippe, la commande d’au moins 1 000 respirateurs artificiels auprès des producteurs, dont un français.

Ils sont indispensables pour sauver les cas critiques de coronavirus en réanimation. Mais qu'est-ce exactement qu'un respirateur artificiel ? Dans quels cas un malade doit-il en bénéficier, pourquoi et combien de temps ?

On le sait, le nouveau coronavirus provoque des infections respiratoires. En France, près de 10% des patients touchés par le coronavirus présentent une détresse respiratoire et sont placés en réanimation. À ce stade, un seul appareil permet encore aux patients de rester en vie : le respirateur, désormais indispensable pour faire face à la pandémie.

Qu'est-ce qu'un respirateur artificiel ?

C'est le médecin et inventeur américain Forrest Bird qui a créé le premier respirateur médical portable fiable. Le Bird Universal Medical Respirator, ou Bird Mark 7, mis en circulation en 1958, a révolutionné le traitement des patients souffrant de maladies cardio-pulmonaires aiguës ou chroniques.

Un respirateur artificiel, ou ventilateur, est un appareil médical d'assistance respiratoire, qui permet d'assurer une la ventilation artificielle des poumons souffrant d'insuffisance respiratoire ou lors d'une intervention chirurgicale. Il aide à respirer si on n'y parvient plus soi-même.

En pratique la machine, positionnée au chevet du malade, présente des tubes qu'on relie à ses voies respiratoires. Les respirateurs artificiels peuvent être posés avec un masque (sur le nez, la bouche ou les deux) ou avec des embouts placés dans les narines ou dans la bouche. Il doit être relié directement à la trachée via une canule au niveau de la gorge.

Photo : kit de respiration artificielle dans une ambulance autrichienne

Photo : kit de respiration artificielle dans une ambulance autrichienne© Creative Commons

Dans quels cas a-t-on besoin de cet appareil respiratoire ?

Lorsque vos poumons inspirent et expirent normalement, ils absorbent l'oxygène dont vos cellules ont besoin pour survivre et expulser le dioxyde de carbone. Mais le COVID-19 peut enflammer les voies respiratoires et noyer les poumons dans des liquides. C'est à ce moment-là qu'on a besoin d'un respirateur artificiel.

Un ventilateur aide à pomper mécaniquement l'oxygène dans le corps. L'air circule à travers un tube qui passe dans la bouche et descend vers la trachée. Le respirateur peut également expirer pour le patient, à moins qu'il puisse le faire lui-même.

Le dispositif peut être réglé pour prendre un certain nombre de respirations par minute. L'équipe médicale peut également le programmer pour qu'il se déclenche si le malade a besoin d'aide. Dans ce cas, la machine soufflera de l'air dans ses poumons automatiquement s'il n'a pas respiré depuis un certain temps.

Le tube respiratoire est contraignant et inconfortable. Lorsqu'il est branché, le malade ne peut ni manger, ni parler. Les personnes équipées peuvent se retrouver dans l'incapacité de se nourrir et de boire normalement. Dans ce cas les soignants font alors passer les nutriments par intraveineuse, insérée via une aiguille dans l'une des veines.

Combien de temps reste-t-on intubé ?

Cette machine ne guérit pas le COVID-19 ou pas plus que les autres maladies qui causent des problèmes respiratoires. Elle aide en revanche à survivre jusqu'à ce que les poumons puissent à nouveau fonctionner seuls.

Lorsque le médecin constate une amélioration de l'état du malade, il teste sa respiration. Le dispositif reste connecté, mais réglé de sorte que le patient puisse essayer de respirer par lui-même. Dès que la respiration redevient normale, les tubes sont retirés et le ventilateur débranché.

Pourquoi manque-t-on de ventilateurs médicaux en France ?

La France compte quelques dizaines de milliers de respirateurs. Le problème c'est que les patients qui en bénéficient en ont besoin le plus souvent durant plusieurs jours, et parfois des semaines.

Face au coronavirus, les fabricants du monde entier sont donc submergés par les commandes... et nombreux sont en rupture de stock. "La raison pour laquelle nous sommes en crise est que sans les respirateurs, les patients mourront", a déclaré au Guardian le Professeur David Story, directeur adjoint du Centre de soins intensifs de l'Université de Melbourne (Australie).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.