"Pour éviter les douleurs après la vaccination COVID, peut-on appliquer une bouillotte d’eau chaude sur le bras ?" Patricia.

Le Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal vous répond

"On appliquera plutôt du froid que du chaud. La chaleur exerce un effet décontractant musculaire ce qui induit un relâchement des muscles. La chaleur est utilisée par exemple pour un lumbago, une douleur dorsale ou un torticolis".

"À l'inverse, le froid aura une action antalgique et anti-inflammatoire. On utilise une poche de froid suite à un coup quand on se cogne par exemple. Attention toutefois, on n'applique jamais directement de la glace à même la peau. On utilise plutôt une poche de gel froid (les fameuses 'poche de gel bleu'), sans dépasser les 15 minutes d'application."

L'occasion de rappeler qu'en cas de douleur post-vaccin, côté antalgique, on n'utilisera que du paracétamol, mais en aucun cas de l'ibuprofène ou de l'aspirine.

En auto-médication, pour prévenir ou réduire la douleur au bras :

  • laissez le bras au repos pendant 3 à 4 jours : par de musculation, on ne soulève pas de charge lourde, pas de sac de course, etc... on évite de solliciter le muscle ayant reçu l'injection ;
  • en cas de douleurs, appliquez une poche de gel froid (et non glacée, pas de glaçon), maximum 15 minutes, et sans frotter pour limiter la survenue d'hématome, comme on l'a déjà évoqué ;
  • Éventuellement, prenez du paracétamol : jamais plus de 3g par jour pour un adulte, et chaque gramme espacé de 6h ;
  • et si la douleur persiste ou augmente : recontactez le professionnel de santé qui a vacciné.

Adressez vos courriers à redaction@medisite.fr

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Merci au Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.