"J'ai reçu une première injection de vaccin Pfizer contre la Covid-19 le 8 mars 2021 et la seconde le 6 avril 2021. Seulement lors de cette deuxième injection, je me suis aussitôt frictionnée l'épaule au point de piqûre. Pourquoi ? Un réflexe de stress sans doute. L'infirmière a ensuite crié très violemment en disant que j'avais "tout annulé". Selon elle, cette injection ne serait pas efficace. Je suis très embêtée. Ma fille m'a conseillée de vous écrire, elle a lu que dans les protocoles, il est mentionné de ne pas toucher l'épaule après la vaccination. Que dois-je faire ? Puis-je demander un test pour savoir si je suis bien immunisée contre la Covid, même si je respecte toujours les gestes barrières ?" Josy

Le Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal vous répond

"En effet, il y a bien une recommandation de ne pas frictionner le point d'injection, mais cela ne concerne pas l'efficacité vaccinale. L'injection des vaccins anti-Covid s'effectuent tous par voie intra-musculaire. Or, si l'on est sous anti-coagulant ou si l'on souffre d'une thrombopénie : le fait de masser la zone d'injection risque d'accentuer la formation d'un hématome, car le sang est plus fluide chez ces patients sous-anticoagulants ou chez les patients ayant une thrombopénie".

"Soyez toutefois rassurée : aucun risque concernant l'efficacité vaccinale. En revanche, le fait d'avoir frictionné la zone d'injection, pourra faire apparaître un hématome ou accentuer un peu la douleur. D'où la recommandation d'appliquer simplement une légère pression à l’aide d’une compresse stérile sèche sur le site d’injection, sans masser, surtout pour les patients sous anti-coagulants ou souffrant d'une thrombopénie [diminution anormale du nombre de plaquettes dans le sang, ndlr]".

"Ceci dit, si vous désirez être rassurée, vous pouvez effectuer un test sérologique (soit en laboratoire d'analyse, soit dans une officine), afin de doser les anticorps, entre 2 à 3 semaines après la seconde injection".

"Lors des vaccinations ultérieures ou rappels vaccinaux futurs, en cas de petit stress, je conseille simplement d'appliquer une légère pression à l’aide d’une compresse stérile sèche sur le site d’injection, sans masser ou frictionner."

Adressez vos courriers à [email protected]

Sources

Merci au Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.