Qui sont les anti-vaccins ? Une etude dresse un portrait robot

La campagne de vaccination contre la Covid-19 s'accélère en France et le nombre de rendez-vous à tendance à augmenter. Est-ce dû à l'élargissement de la vaccination aux plus de 18 ans avec comorbidités ou à une prise de conscience sur l'importance de la vaccination pour enrayer la pandémie ? Vraisemblablement. 

Au 3 mai 2021, "16 133 547 personnes ont reçu au moins une injection (soit 24,1 % de la population totale) et 6 688 302 personnes ont reçu deux injections (soit 10 % de la population totale)", annonce le Ministère de la Santé.

Outre Atlantique, les autorités constatent un ralentissement des vaccinations les dernières semaines. À tel point que le New Jersey propose une bière aux personnes qui acceptent de se faire vacciner contre le coronavirus. Au Maryland, le gouvernement s’engage à verser 100 $ à chaque fonctionnaire qui reçoit ses doses. "L'objectif de la campagne est d'obtenir autant de nouvelles vaccinations que possible", a déclaré Dan Bryan, un porte-parole du bureau du gouverneur, à ABC News. Le plus difficile est désormais de convaincre les réticents de se faire vacciner.

"Nous sommes arrivés au moment où ceux qui sont motivés par la vaccination ont déjà reçu leur dose. Nous devons nous concentrer sur les autres", a indiqué le docteur Halkitis, doyen de la Rutgers School of Public Health.

Cette tendance a amené le Washington Post à réaliser un sondage pour identifier le profil de ce qu'on appelle les "anti-vaccins". Attention, les experts distinguent les "réticents" des "anti-vaccin". D'un côté nous avons des personnes qui souhaitent simplement prendre leur temps pour se faire à l'idée de se vacciner, de l'autre nous avons des patients qui refusent catégoriquement de procéder à l'injection et qui assure ne pas changer d'avis.

L'enquête a été menée entre le 18 et le 21 avril 2021 sur plus de 1 000 américains. Découvrez les résultats dans notre diaporama.

Vaccin : les réticents représentent 20 % de la population selon l'étude

Le sondage démontre toutefois que le nombre de personnes réticentes au vaccin diminue. En somme, les réticents représenteraient 20% de la population américaine. Quant aux antivax, ils avoisinent les 15%.

Le problème selon les autorités : pour atteindre l'immunité collective [le stade où le virus aura du mal à trouver des hôtes susceptibles de lui permettre de se développer, ndlr], il faudrait qu'environ 70 à 85 % de la population soit vaccinée. S'il reste 15 % d'anti-vaccins, cela ne sera donc pas un frein, d'après les autorités américaines. Or, l'enjeu est de convaincre les réticents.

Sources

April 18-21, 2021, Washington Post-ABC News poll

CBS News Poll – March 10-13, 2021 Adults in the U.S.

Vaccination contre la Covid en France : au 03 mai 2021, plus de 22 820 000 injections ont été réalisées, Ministère de la Santé

New Jersey offers free beer to residents who get vaccinated in May, ABC News, 3 mai 2021

Covid-19 : une étude dresse le portrait robot des anti-vaccins, France Inter, 17 novembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.