"Avec la pandémie de Covid-19, nette baisse de l’espérance de vie". Les gros titres de lu dernier bilan démographique effectué par l'Insee n'est pas passé inaperçu. Et pour cause, le surcroît de décès, liés à la pandémie, est estimé à 54.000, ce qui représente le niveau de décès le plus important depuis la seconde guerre mondiale, a indiqué l'institut.

La France a donc connu en 2020 un excédent de mortalité de 7,3%. En détail, on compte 658 000 morts au total en 2020. S'ils ne sont pas tous liés au coronavirus, la pandémie aura contribué à ces chiffres édifiants, explique l'institut.

Pandémie : quelle est votre nouvelle espérance de vie ?

"L'épidémie de Covid-19 a eu un impact fort sur la mortalité lors de la première vague, entre mars et mai, puis lors de la deuxième vague, à partir d'octobre", précise l'institut de statistiques, qui estime à 25 000-30 000 le nombre de décès lors de la première vague de l'épidémie.

Toujours selon les analyses de l'Insee, l'espérance de vie à la naissance atteint désormais 85,2 ans pour les femmes, soit une baisse de quasiment cinq mois. Pour les hommes, elle atteint 79,2 ans. On parle d'une baisse de six mois.

Pandémie : les Américains ont perdu 1 an d'espérance de vie, selon une étude

Une autre analyse, menée en Outre-Atlantique, a démontré que les Américains ont, de leur côté, perdu 1 an d'espérance de vie. "L’âge moyen du décès est ainsi avancé à 77,48 ans (en population générale américaine)", selon les travaux de l’University of Southern California (USC) et de Princeton, présentés dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS).

Cette baisse non négligeable de l'espérance de vie semble visiblement plus marquée pour les minorités, atteignant jusqu’à 3 ans pour certains groupes de population. Aux États-Unis, l'écart d’espérance de vie entre les différentes ethnies s'élargit de 40%, passant de 3,6 à plus de 5 ans, confirmant l'impact bien plus lourd de la maladie sur les groupes les plus défavorisés.

La Covid-19, trois fois plus mortelle que la grippe

Pour rappel, selon une étude française publiée le 17 décembre 2020 dans la revue médicale The Lancet Respiratory Medicine, le Covid-19 fait trois fois plus de morts à l'hôpital que la grippe saisonnière.

Si tout le monde peut contracter le virus, certaines personnes sont plus susceptibles de développer de graves complications, pouvant nécessiter une hospitalisation en réanimation, voire entraîner le décès. Il s'agit des personnes de plus de 65 ans et des personnes atteintes par une maladie chronique (diabète, hypertension, insuffisance rénale...)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.