Masques grand public : les villes et régions qui en distribuent gratuitement

Transports, collèges et lycées, certains commerces… Dès la fin du confinement, le port du masque sera obligatoire pour rentrer dans certains lieux. Si vous pouvez d’ores et déjà en acheter dans la plupart des grandes surfaces, certaines régions, départements et communes se sont engagées à en distribuer gratuitement à leur population. Le point dans notre diaporama.
Masques grand public : les villes et regions qui en distribuent gratuitement

À partir du 11 mai, si le déconfinement a bien lieu, le port du masque en tissu sera obligatoire dans certains lieux, comme les transports en commun et les collèges. Les commerçants pourront aussi refuser l’accès à leur commerce aux personnes qui n’en portent pas. Pour pouvoir se déplacer et faire leurs courses sans encombre, les citoyens Français devront donc s’équiper.

Masques : en vente dans la grande distribution depuis le 4 mai

Pour autant, la distribution gratuite de masques homologués à l’échelle nationale n’a pas été prévue par le gouvernement. La population devra donc mettre la main au porte-monnaie, et se fournir dans l’un des lieux qui en proposent : pharmacies, bureaux de tabac et, depuis le 4 mai, grande distribution. Carrefour, Auchan, Leclerc, Franprix, Intermarché… La majorité des supermarchés en propose désormais.

Dans une interview à France Info, Jacques Creyssel, le délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), a promis que les masques chirurgicaux, à usage unique, seront vendus à "prix coûtants" dans les grandes enseignes, autour de 60 centimes l’unité. Soit "très nettement en dessous de la limite de 95 centimes qui a été édictée à juste titre par le gouvernement pour éviter des ventes à des prix faramineux".

Le prix des masques en tissu, en revanche, n’est pas plafonné, et sera fixé librement par chaque enseigne. Selon Jacques Creyssel, ils devraient être vendus "entre deux et trois euros, soit très nettement moins que ce qu'on trouve aujourd'hui dans un certain nombre d’officines”. Il ajoute : “l'engagement que nous avons pris avec le gouvernement, c'est de faire en sorte que les masques soient vendus avec la marge la plus faible possible”.

Dans un précédent diaporama, nous détaillons justement quelles enseignes proposent des masques grand public et dans quelles quantités.

Un afflux de clients dans plusieurs grandes surfaces

La récente disponibilité des masques dans les supermarchés a provoqué un afflux de monde dans les magasins depuis hier. Les clients n’hésitent pas à faire la queue pour être sûrs de pouvoir s’équiper d’un ou plusieurs masques réutilisables.

Alors que les supermarchés ont assuré qu’ils seraient réapprovisionnés chaque jour, certains Français ont peur d’une pénurie. Et se précipitent sur les masques au risque de provoquer eux-mêmes ladite pénurie. À Mont-de-Marsan, dans les Landes, 11 000 masques ont été écoulés en à peine plus de 2 heures.

Les distributeurs s’organisent pour assurer une juste distribution des masques

Rassurez-vous toutefois : de nombreux commerçants ont mis en place un système de suivi des ventes, qui permet d’assurer une juste répartition des masques en tissu. Et ainsi éviter qu’une personne reparte avec la totalité du stock, laissant les autres clients bredouille.

"Pour les non-détenteurs de carte de fidélité, un tableur a été ouvert pour s’assurer qu’ils ne s’en procurent pas plusieurs fois. Sinon, des paquets de 10 ou 50 étaient disponibles, au prix coûtant de 50 centimes le masque", explique Fabien Bornancin, patron du centre commercial Le Grand Moun à Mont-de-Marsan, aux journalistes de Sud-Ouest.

Dans certaines enseignes, notamment parisiennes, les masques ne sont disponibles qu’à la caisse, où un seul paquet est délivré par personne.

Des masques distribués gratuitement dans certaines régions

Enfin, notez aussi que certaines régions, départements et villes s’organisent pour équiper leur population. Des maires et des préfets, ainsi que des présidents de régions, se sont engagés à fournir au moins un (voire deux) masque gratuitement à chacun de leurs administrés. Nous listons ces initiatives, par région, dans notre diaporama (la liste est longue, mais pas exhaustive). Pour le consulter, cliquez sur l’image en haut de l’article.

Si ces livraisons de masques lavables gratuits constituent une bonne base pour vous protéger à partir du 11 mai, elles ne vous dispensent malheureusement pas d’acheter un ou deux masques supplémentaires. En effet, ces derniers ne doivent pas être portés plus de quatre heures ; il faut ensuite les mettre à la machine immédiatement. Il est donc très utile d’en posséder au moins deux ou trois pour pouvoir tourner.



Coronavirus :patron de masque à imprimer et mode d'emploi


Coronavirus :patron de masque à imprimer et mode d'emploi
À partir du 11 mai, les règles de confinement devraient être assouplies. Dans son discours, Emmanuel Macron a annoncé que "les citoyens devront porter un masque grand public". Il s'agit d'un masque non médical,...


En outre, la durée d’utilisation totale de ces masques n’est pas illimitée. Selon les matériaux utilisés, ils peuvent résister à plusieurs lavages, compris entre 10 et 30. Le nombre de lavages à ne pas dépasser est mentionné sur le logo des masques homologués. Au-delà, il vous faudra jeter votre masque et vous en procurer un autre.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.