Masques chirurgicaux a usage unique : pourquoi leur prix va augmenter !

Début mai, les masques à usage unique de type chirurgical ont été mis en vente dans les grandes surfaces. Et contrairement aux masques lavables et réutilisables, qui coûtent entre 2 et 3 euros, ces derniers sont très bon marché : ils coûtent 95 centimes maximum, un prix fixé par les autorités. Or, cet encadrement va être de courte durée : le gouvernement souhaite l'abolir prochainement.

Mais avant de vous expliquer les raisons pour lesquelles le prix du masque chirurgical va changer, voyons ensemble les prix des masques textiles (lavables), qui eux ne sont pas plafonnés.

Masques vendus en grande surface : le prix peut-il varier ? 

Oui, et leur prix varie en fonction des enseignes choisies. 

D'après le Parisien, chez Carrefour, par exemple, des lots de 5 ou 10 masques chirurgicaux sont directement vendus en caisse à "prix coûtant", c'est-à-dire sans aucun bénéfice pour le vendeur, soit 58 centimes.  Pour ceux en tissu, les premiers prix seront "à moins de 1 euro".

Toujours selon le quotidien, la boîte de 50 masques chirurgicaux est vendue en caisse au tarif de 29,54 €, dans les hypermarchés Casino, mais aussi chez Intermarché. Le prix de revient est certes bas (59 centimes le masque), mais cette boîte correspond “à un achat par semaine et par personne”. Avec 4 boîtes dans le mois, vous arrivez donc à presque 120 euros. 

Chez Franprix, du Groupe Casino, les masques à usage unique sont vendus par lot de 10, 20, 25 et 50. Côté prix, comptez 29,90 € pour une boîte de 50 masques chirurgicaux (15,90 € la boîte de 25, 12,90 € la boîte de 20, et 6,90 € la boîte de 10 masques). Pour les masques en tissu, les premiers en vente seront à 2,20 euros. L'enseigne commercialise également des masques Armor-Lux, fabrqués en France et vendus à 3,90 €. 

Pour l'enseigne Leclerc, comptez entre 50 et 60 centimes l'unité pour les masques chirurgicaux. Ceux-ci sont vendus à l'unité ou bien par lot de 10 à l’accueil du magasin. Pour les masques en tissu réutilisables, il faut débourser un peu plus : soit entre 2 et 3 €.

Du côté de Système U, il faut compter 5,80 euros pour 10 masques chirurgicaux et 2,72 euros pour un masque en tissu, vendu par lot de deux ou de quatre.

Chez Monoprix, les masques jetables sont commercialisés au tarif de 29,90 € la boîte de 50 masques ou 6,90 € le lot de 10 masques. Le lot de deux masques en tissu sera vendu 4,40 euros.

Enfin, Lidl propose un masque à usage unique à 60 centimes (soit 30 euros la boîte de 50 et 6 euros la boîte de 10).

Masque chirurgical : vers une fin de l'encadrement des prix ?

Depuis une vingtaine de jours, le prix des masques chirurgicaux à usage unique est encadré en France. Le prix maximum de ces masques est fixé à 95 centimes l’unité - lorsqu’ils sont vendus au détail - et à 80 centimes, lorsqu'ils sont vendus en gros.

Ils peuvent bien entendu être vendus moins cher, comme c'est le cas chez Carrefour, avec ses masques à 58 centimes l'unité, ou encore comme ceux chez Casino, proposés à 59 centimes. 

Mais cela ne va pas durer. L'État tente de mettre en place une "date de fin" de cet encadrement de prix. 

D'après un décret paru le 2 mai, ce prix "fixe" devait durer jusqu'au samedi 23 mai. Mais le gouvernement vient de modifier le décret pour en faire disparaître la date de fin du dispositif.

Concrètement, cela veut dire qu'il sera maintenu pendant tout l'État d'urgence sanitaire, qui est prévu jusqu'au 10 juillet, comme l'a annoncé ce matin Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d'Etat en charge de ce dossier.

Pour rappel, cet encadrement des prix ne concerne que les masques chirurgicaux à usage unique, pas les masques “grand public” réutilisables.

Voyons ensemble désormais les raisons pour lesquelles le prix de ce type de masque va augmenter. 


Masques : le coût des matières premières bondit

1/5
Masques chirurgicaux à usage unique : pourquoi leur prix va augmenter !

C'est un fait : face à la demande mondiale de masques, les industriels commencent à manquer de matières premières. Le "meltblown" , un matériau textile non tissé fabriqué à partir de polymère, manque notamment cruellement. Et il est pourtant indispensable lors de la confection de masques chirurgicaux.

D'après Vincent Capo, représentant d'Asiaction (une société implantée en Chine), interrogé par LCI, le prix de cette matière "a été multiplié entre 5 et 10".

Aussi, rien d'étonnant à ce que le prix de ce type de masque chirurgical se soit envolé depuis plusieurs mois (en février, avant la pénurie, il valait autour de 8-9 centimes pièce) et va continuer durant les prochains mois à augmenter.

Mettre une date de fin à l'encadrement des prix permettrait ainsi aux distributeurs et aux usines de production de suivre l'augmentation des coûts. 

Le prix de transport s'envole

2/5
Masques chirurgicaux à usage unique : pourquoi leur prix va augmenter !

D'après Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat, "les conditions d’achat de ces masques ont profondément évolué". En effet, "ils sont importés de Chine à un prix qui a fortement augmenté."

Cette augmentation est, selon elle, le résultat de l'envol du coût "pour transporter ces masques depuis l’usine chinoise jusqu’à l’aéroport français", en raison de la "désorganisation des chaînes logistiques" due à la pandémie et d'une "explosion des prix de transport depuis l’international".

De plus, "le prix de la logistique de l’aéroport jusqu'aux officines, aux petits commerces ou zones de grande distribution" a lui aussi augmenté, révèle Agnès Pannier-Runacher.

La hausse de la demande

3/5
Masques chirurgicaux à usage unique : pourquoi leur prix va augmenter !

Bien évidemment, la hausse de la demande fait partie des potentielles raisons qui expliquent la hausse des prix des masques.

Il est en effet fort probable que les prix pratiqués par les producteurs soient tirés à la hausse face à la demande, suivant le principe bien connu du "tout ce qui est rare est cher".

Les frais incompressibles des distributeurs

4/5
Masques chirurgicaux à usage unique : pourquoi leur prix va augmenter !

D'après LCI, les frais des distributeurs comptent pour beaucoup dans le coût global d'un masque.

En effet, les grandes surfaces ne peuvent pas revendre les masques venus de Chine au prix exact auxquels ces derniers ont été achetés : elles doivent couvrir un certain nombre de frais.

Salariés, transports, TVA... Ces différents facteurs ont un prix, variables en cette période de pandémie, et ils peuvent expliquent en grande partie les écarts de prix. 

Ainsi, même si le gouvernement s'efforce de proposer des masques "accessibles" à tous les Français, il paraît évident qu'un masque en provenance de Chine vendu à 59 centimes en grande surface n'est pas "rentable" pour couvrir tous les frais. 

Ainsi, soutenir les distributeurs afin qu'ils ne proposent plus uniquement des masques chirurgicaux "à prix coûtant" (donc sans marges), peut être l'une des raisons qui pousse les autorités à mettre une date de fin d'encadrement des prix.

Augmentation du prix des masques : quelles solutions ?

5/5
Masques chirurgicaux à usage unique : pourquoi leur prix va augmenter !

Agnès Pannier-Runacher a révélé récemment que des partenariats allaient être noués avec des industriels français pour réduire notre dépendance en matière de production de masques. En effet, l'immense majorité de ceux qui sont aujourd'hui proposés à la vente proviennent de Chine. 

Sources

Prix des masques multipliés par 5 ou 10 : la hausse de la demande suffit-elle à expliquer ces variations ?, LCI, 11 mai 2020. 

Décret n° 2020-506 du 2 mai 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, 3 mai 2020, Legifrance.

Le prix des masques chirurgicaux restera encadré jusqu'au 10 juillet, BFMTV, 22 mai 2020.

Les masques chirurgicaux sont "importés de Chine à un prix qui a fortement augmenté", selon Pannier-Runacher, Europe 1, 4 mai 2020.

Prix, quantité... enseigne par enseigne, comment acheter son masque au supermarché, Le Parisien, le 1 mai 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.