Ecouter l'article :

Alors que l'Europe se dit frappée par la plus grave crise depuis 1945, alors que le Président Macron répète que nous sommes en guerre sanitaire... l'Italie s'est vue elle, submergée juste avant la France, l'Allemagne ou les États-Unis, par une terrible vague continue de cas et de décès liés au coronavirus, signant dans le même temps une véritable tragédie sanitaire.

Des soignants italiens reprochent aux autorités leur mauvaise gestion de la crise sanitaire

L'Italie est toujours le pays le plus endeuillé au monde par le Covid-19, même si les derniers chiffres sont encourageants. La péninsule rêve donc d'un nouveau départ, mais l'heure est aussi aux premières analyses et peut-être aux règlements de compte... Des médecins italiens reprochent aujourd'hui aux autorités de leur pays, leur mauvaise gestion sanitaire. Une fédération de spécialistes accuse notamment la Lombardie (au Nord de l'Italie) de ne pas avoir été à la hauteur lors de la première phase de la crise.

La Fédération des Ordres des Chirurgiens et Dentistes pointe ainsi du doigt via un courrier adressé à la Région, les principales erreurs en santé, qui selon elle, n'auraient pas dû être commises face à l'ampleur de l'épidémie et qui pourraient expliquer la catastrophe qui s'en est suivie.

Dans leur lettre adressée aux responsables de la région, les spécialistes insistent sur de nombreuses aberrations sanitaires graves... afin, disent-ils, qu'elles ne soient jamais répétées.

Des aberrations qui expliquent peut-être aujourd'hui avec le peu de recul dont on dispose, la violence de l'épidémie qui a frappé l'Italie... et dont sans doute, bien des pays du monde auraient intérêt à tirer les enseignements nécessaires. Voici donc selon cette fédération médicale italienne, les principales d'entre elles :

  • 1- L'absence de données sur la propagation exacte de l'épidémie suite à la décision de n'effectuer des prélèvements que sur les patients hospitalisés, mais aussi de ne comptabiliser que les décès en hôpitaux. Selon la Fédération, les données ont toujours été présentées comme "nombre de personnes infectées" et "nombre de personnes décédées"... D'où sans doute une mortalité mal estimée, le nombre de malades et de morts réels ayant été partiellement recensé.
  • 2- La gestion confuse de la réalité des cas en maisons de retraite qui a entraîné une forte propagation de l'infection...
  • 3- L'incapacité par les autorités compétentes à fournir des protections individuelles aux médecins et au personnel de santé, ce qui non seulement a conduit à la mort de nombreux soignants, mais a sans doute contribué à la propagation involontaire de l'infection, en particulier aux premiers stades de l'épidémie.
  • 4- L'absence quasi totale d'activités d'hygiène publique - notamment la non mise en quarantaine des personnes "contacts" (personnes avec lesquelles les malades ont pu être en contact).
  • 5- Et enfin, l'absence de gestion du territoire qui a conduit à la saturation des lits d'hôpitaux.

Quel est le bilan des cas et décès dus au coronavirus en Italie ?

Le 31 janvier 2020, le Conseil des ministres italien a déclaré l'état d'urgence pour six mois en raison du risque sanitaire associé à l'épidémie de coronavirus.

Dans la nuit du samedi au dimanche 8 mars, le gouvernement a décrété la mise en quarantaine d’une majeure partie du nord de l’Italie, au moins jusqu'au 3 avril 2020, confinant ainsi quinze millions de personnes, soit un quart de la population italienne. Puis, tous les rassemblements ont été interdits sur l'ensemble du territoire à partir du 10 mars, date à laquelle les Italiens ont été invités à rester à leur domicile et ont dû justifier leur déplacement sous peine d'amendes et de peines d'emprisonnement. La quarantaine concerne alors tout le pays, les mariages et les enterrements sont suspendus. Le 11 mars, le gouvernement italien ordonne la fermeture de tous les commerces, excepté des magasins de première nécessité (alimentaires et médicaux).

Depuis, malgré des mesures drastiques face à l'épidémie, d'ailleurs qualifiées de "courageuses" par l'Organisation Mondiale de la Santé, les courbes de cas et de décès liés au Covid-19 ont connu une croissance continue en Italie.

Courbe : évolution du nombre de cas détectés en échelles logarithmique et linéaire au 22 mars 2020

Courbe : évolution du nombre de cas détectés en échelles logarithmique et linéaire au 22 mars 2020© Creative Commons

© Hanlig — Travail personnel - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/

Sources

http://www.protezionecivile.gov.it/attivita-rischi/rischio-sanitario/emergenze/coronavirus

https://milano.fanpage.it/gli-ordini-dei-medici-accusano-fontana-disastro-provocato-da-7-errori-di-regione-lombardia/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.