Gestion du Covid-19 : 6 contradictions étonnantes de l'État

Dépistage massif, reprise du travail, allègement du protocole sanitaire dans les écoles... Notre gouvernement semble se contredire régulièrement. La liste de ses volte-face les plus spectaculaires.

Depuis le déconfinement, il vous arrive d'être dans "le flou" et de ne pas comprendre ce que vous devez faire pour vous protéger ? Bonne nouvelle, vous n'êtes pas le/la seul(e). Face à cette épidémie sortie de nulle part - et aux nombreuses recommandations opposées entre le gouvernement, les scientifiques et les médecins - il y a de quoi être perdu. Zoom sur les pires contradictions entendues jusqu'à présent.

Gestion de la crise Covid-19 : l'État navigue "à vue"

Immunité, vaccins, traitements, réaction immunitaire du corps, facteurs de risque... Bien que l'on parle du coronavirus depuis plusieurs mois, force est de constater que l'on en sait encore très peu à ce sujet.

Pourquoi certaines personnes développent-elles une forme sévère du virus et d'autres non ? Si l'on tombe malade, pendant combien de temps est-on immunisé ? Existe-t-il des traitements "préventifs" contre la maladie ? Pourquoi le corps réagit-il parfois de façon excessive face à l'infection ? De nombreuses questions qui restent en suspens et sont aussi des zones d'ombre... pour le gouvernement. 

Aussi, dans cette crise sanitaire, l'État navigue à vue, et ce depuis longtemps. Comment les salariés peuvent-ils aller travailler, sans se contaminer dans les transports en commun ? Pourquoi les enfants doivent-ils retourner à l'école le 22 juin alors que le virus circule encore ? Bref, le "en même temps" ajoute de la confusion à la situation actuelle. Mais force est de reconnaître que l'équilibre entre la santé de la population et l'économie du pays vacillante est, bien évidemment, difficile à trouver. 

Toutes les mesures prises par le gouvernement, sont, d'ailleurs, assez critiquées. Et même au sein du cercle proche du président, les avis divergent sur le port du masque généralisé ou encore la manière de déconfiner le pays.

Plan de déconfinement : l'avis opposé du Conseil scientifique face au gouvernement

Les quatorze membres du conseil scientifique Covid-19 chargés de conseiller le chef de l'État, ont publié en mai leurs recommandations pour un déconfinement "intelligent", intitulé "Sortie progressive de confinement, prérequis et mesures phares". Et force est de constater que leurs conseils étaient bien loin des mesures prises par le gouvernement. 

Pour eux, le déconfinement ne pouvait être fait que si des conditions minimales étaient réunies. Faute de quoi, avertit le conseil,"des risques importants seraient pris".

Parmi ces conditions, il y avait : des services de réanimation et d’hospitalisation soulagés, des équipes soignantes reposées, des stocks de matériel, de traitements et d’équipements de protection reconstitués ; une capacité diagnostique des nouveaux cas reposant sur des tests RT-PCR (qui détectent le matériel génétique du virus) fiables et accessibles sur l’ensemble du territoire, après une prescription médicale ; des lieux d’hébergement pour les personnes souffrant de formes bénignes de la maladie.

Nul besoin de préciser que la France ne remplissait pas ses conditions pour se déconfiner. Bon nombre de scientifiques, et même de maires, ont ainsi accusé l'État de placer l'économie de la France au-dessus de la santé de la population.

Notamment, vis-à-vis du retour obligatoire  des élèves à l'école le 22 juin prochain.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.