Gel hydroalcoolique : 6 criteres a verifier avant de l-acheter

En entrant dans les supermarchés, en sortant des transports, au travail… se frictionner les mains avec du gel hydroalcoolique est quasiment devenu un geste machinal depuis l’arrivée de la COVID-19 dans notre quotidien. Plusieurs marques ont profité de la hausse de la demande pour lancer leur propre solution ou augmenter leur production. Malheureusement la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

SARS-CoV-2 : plusieurs solutions hydroalcooliques épinglées

La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) a passé au crible 162 gels hydroalcooliques. Lors de ces analyses 38% d’entre eux ont été déclarés non-conforme. 13% ont même reçu la mention "non-conforme et dangereux". Par ailleurs, 12 gels hydroalcooliques font l’objet d’un rappel, compte tenu de leur inefficacité ou de leur dangerosité. 

Pour éviter les mauvaises surprises, l’UFC Que Choisir conseille aux Français d’éviter de se procurer le produit virucide via des sites en ligne pour privilégier l’achat en pharmacie ou supermarché. Les gels hydroalcooliques, vendus dans ces enseignes physiques, offrent plus de garanties. Ils sont, en effet, mieux contrôlés par les autorités.

Par ailleurs, avoir le flacon entre les mains avant de le payer permet de vérifier les 5 critères indispensables, présentés dans notre diaporama, afin de s’assurer la conformité du produit. 

Comment conserver son gel hydroalcoolique  ?

Une fois le gel hydroalcoolique efficace acheté, plusieurs mesures sont à respecter pour assurer son efficacité. En effet, une fois la bouteille ouverte, l’alcool peut s’évaporer. Le produit perd alors ces propriétés désinfectantes. L’ANSES recommande de : 

  • Respecter les consignes de stockage et d’utilisation précisées sur l’emballage : ne dépassez pas la date limite d’utilisation recommandée sur l’étiquette.
  • Garder la solution à l’abri de la chaleur et du soleil.
  • Utiliser le gel hydroalcoolique assez rapidement après ouverture : il est ainsi conseillé de privilégier les petits flacons.
  • En cas de transvasement d’un contenant à l’autre, effectuer celui-ci dans un endroit à moins de 20°C.
  • Bien nettoyer les flacons avant faire le transvasement (au moins à l’eau et au savon) et limiter le nombre de réutilisations.

Sources

Les produits hydroalcooliques, ANSES

Gel hydroalcoolique Comment bien le choisir, UFC Que Choisir, 26 juillet 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.