Covid : un laboratoire chinois assure avoir trouvé un traitement

Un laboratoire de l’Université de Pékin ("Beida") serait parvenu à mettre au point un traitement contre le COVID-19. Ce médicament à base d’anticorps d’anciens malades - testés sur des souris - se montre prometteur, selon les chercheurs.
Covid : un laboratoire chinois assure avoir trouvé un traitementAdobe Stock

Si de nombreuses équipes scientifiques planchent actuellement sur un vaccin contre le coronavirus, le Centre d’innovation avancée en génomique de Beida travaille sur un traitement… qui serait efficace chez les souris. Son directeur, Sunney Xie, a révélé avoir injecté chez les rongeurs un médicament composé à partir des anticorps prélevés auprès de 60 patients guéris de la maladie. "Au bout de cinq jours, leur charge virale avait été divisée par 2 500", a-t-il assuré. "Cela signifie que ce médicament potentiel a un effet thérapeutique".

Médicament contre le coronavirus : des résultats encourageants

Les premiers résultats des travaux de l’équipe chinoise ont été présentés dans un article paru dans la revue spécialisée "Cell". Ce médicament, qui s’appuie sur 14 anticorps, semble accélérer la guérison, mais également avoir un effet protecteur momentané.

En effet, bien qu’il ne soit pas pensé comme un vaccin, les souris ayant reçu les anticorps avant d’être mises en contact avec le coronavirus, ne déclaraient pas l’infection. Le professeur Sunney Xie avance que sa découverte pourrait protéger par exemple le personnel médical pendant plusieurs semaines. "Nous pourrions stopper la pandémie avec un traitement qui marche, même sans vaccin", déclare-t-il.

COVID et anticorps : un traitement avant la fin de l’année

Des essais cliniques vont être lancés en Australie et dans d’autres pays. Les scientifiques se sont tournés vers d’autres destinations que la Chine, car l’empire du Milieu ne compte plus assez de porteurs du SARS-COV-2 selon eux pour procéder à des essais sur l’homme. "Ce que nous espérons, c’est que ces anticorps deviennent un médicament spécial qui permettra d’arrêter la pandémie", a confié l’expert asiatique. Selon ses estimations, le traitement à base d’anticorps pourrait être au point et disponible avant la fin de l’année.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :