Covid : les regions qui ont enregistre le plus de deces la semaine derniere

Alors que nous sommes frappés de plein fouet par la deuxième vague de l’épidémie, le nombre quotidien de nouveaux cas inquiète, de même que la mortalité. Selon le dernier Bulletin épidémiologique de Santé Publique France, 38 289 décès de patients Covid-19 ont été rapportés entre le 1er mars et le 3 novembre 2020. Une grande majorité étant âgés de 65 ans ou plus.

68,5 % de ces décès sont survenus au cours d’une hospitalisation, tandis que les 31,5 % restants sont survenus en établissements médico-sociaux, comme les EHPAD. Les personnes décédées à domicile ne sont pas comptabilisées dans ces données. Dans ce diaporama, nous vous listons les régions qui ont enregistré le taux de mortalité lié au coronavirus le plus élevé, en semaine 44 (du 26 octobre au 1er novembre).

+ 45 % de décès par rapport à la semaine précédente

À l’heure où nous écrivons ces lignes, 98 % des départements français sont classés en niveau de v ulnérabilité élevée, en ce qui concerne la circulation du virus SARS-CoV-2. Autrement dit, ce dernier circule de façon très active sur notre territoire ; et nous avons enregistré 326 205 nouveaux cas rien que la semaine dernière.

Le nombre de décès a, quant à lui, augmenté de 45 % par rapport à la précédente. Quinze jours plus tôt, cette augmentation hebdomadaire était encore plus impressionnante : + 78 %. Mais le ministre de la Santé, Olivier Véran, a soulevé un point inquiétant lors de sa dernière allocution, ce jeudi 5 novembre 2020.

85 % des lits sont occupés en réanimation, selon Olivier Véran

En effet, 85 % de lits de réanimation sont déjà occupés, alors même que la capacité a été augmentée dans ces services, depuis la première vague. "Nous avions 5 000 lits de réanimation. Nous avons augmenté de 15 % le nombre de lits lors de la première vague pour monter à plus de 5 800. Au 30 octobre, les réanimations ont augmenté leurs capacités progressivement à 6 500 lits”.

Cet effort est “toujours en cours” a-t-il précisé, “et l'objectif est d'atteindre plus de 10 000 lits". D’après le ministre, le second confinement a toutefois permis de freiner un peu le nombre d’hospitalisations en soins intensifs. "Si nous n'avions pris aucune mesure, il y aurait eu, à la mi-novembre 9 000 malades dans les réanimations françaises". Soit plus que les capacités actuelles.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

COVID-19 : point épidémiologique du 5 novembre 2020, Santé Publique France. 

Conférence de presse du ministre de la Santé Olivier Véran, 5 novembre 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.