Le second confinement semble porter ses fruits. La circulation du nouveau coronavirus recule et la pression sur les hôpitaux à diminuer. Ces résultats encourageants ont conduit l'exécutif à autoriser les déplacements pour les fêtes de fin d’année.

COVID-19 : plus "raisonnable" de ne pas dépasser les 6 adultes

Le couvre-feu prévu par le gouvernement à compter du 15 décembre, sera exceptionnellement levé les 24 et 31 décembre afin de permettre aux Français de se retrouver en famille ou entre amis pour les fêtes.

Toutefois, il ne s’agira pas d’un Noël et d’un Nouvel An comme les autres. Le Premier ministre Jean Castex a prévenu le 3 décembre lors d’une conférence de presse : "Vous pourrez retrouver vos proches pour les fêtes de fin d'année, mais cela ne veut pas dire que nous pourrons fêter Noël ou Nouvel An comme les années précédentes".

Le locataire de Matignon précise "il nous faudra respecter les gestes barrière et toujours veiller à protéger les plus fragiles, en particulier nos aînés".

Pour limiter les risques de contamination à la COVID-19, le gouvernement invite à bien réfléchir à votre liste de convives. "La plupart de nos voisins européens ont fixé un nombre maximum de convives à réunir pour ces réveillons, allant de 6 à 10 personnes hors enfants, selon les pays. Il nous paraît raisonnable de vous recommander une jauge de 6 adultes, sans compter les enfants", a-t-il dit.


Nombre de convives à Noël : la table au cœur des réflexions

Le professeur Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg n’est pas aussi catégorique. Pour lui, le nombre d’invités à ne pas dépasser à table à Noël pour limiter les risques de propagation de la covid, repose sur plusieurs critères. "Cela dépend de la surface de la pièce où l'on mange et de la surface de la table à manger", explique-t-il. Il faut aussi faire attention à la table. "L'idéal est une table ronde de grande surface, ou à la rigueur ovale", indique-t-il.

Votre meuble est rectangulaire et de taille moyenne ? Voici le plan de table le plus sûr : il faut placer une personne à chaque extrémité et deux sur chaque grand côté. "S'il s'agit d'une table rectangulaire de grande taille, il est possible d’aller jusqu’à 8, voire 10 pour les très grandes tables", stipule l’expert.

Toutefois, limiter le nombre de personnes au dîner n’est pas le seul moyen pour éviter les contaminations. Les convives doivent par ailleurs respecter plusieurs gestes barrières au cours de la soirée.

Les embrassades sont déconseillées pour les personnes vivant dans des foyers différents. Il faut éviter d’échanger les couverts et les plats. Pour Thanksgiving, festivités d’outre-Atlantique très familiales, les autorités américaines avaient entre autres recommandé d’éviter les buffets et les plats à partager (chips, cacahuètes...) pour privilégier les portions individuelles (verrines). Elles proposaient aussi de confier le service à une seule personne pour éviter les échanges de couverts. Il est aussi primordial de respecter les gestes barrières : se laver les mains, éternuer dans son coude, porter son masque lors des déplacements...

Sources

Merci au Pr Stéphane Gayet.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.