Covid-19 : vous avez plus de chance de gagner au loto que d'y échapper

Selon un expert de l'OMS, vous êtes plus susceptible de gagner au loto que d'échapper au Covid-19. On vous explique pourquoi.
Covid-19 : vous avez plus de chance de gagner au loto que d'y échapper Istock

Ce mercredi 16 septembre, Mike Ryan, un spécialiste de l'OMS, a souhaité rappeler à la population qu'il faudrait être (très) chanceux pour échapper au Covid-19 en raison de sa vitesse de propagation. Il a notamment comparé les chances d'y échapper... au fait de gagner à la loterie.

Covid-19 : "1 personne sur 200 va être infectée dans le monde"

Mike Ryan, le directeur général du Programme des urgences sanitaires de l’OMS, s'est montré très clair ce mercredi : selon lui, toute personne est plus susceptible de gagner à la loterie que d’échapper à une infection au Covid-19.

"Si nous ne trouvons pas de vaccin et que nous n'arrivons pas à supprimer ce virus, 60 à 70% de la population mondiale, c’est-à-dire 1 personne sur 200 sera infectée par le coronavirus sur cette planète."

"Dans cette perspective, pensez à vos chances de gagner à la loterie", a-t-il ajouté.

Cette allusion, rejoint les propos inquiétants du Dr Maria van Kerkhove, responsable de la gestion du Covid-19 à l'OMS, qui s'alarme de la hausse des infections en Europe et dans d’autres régions.

"On observe une augmentation des hospitalisations dans les unités de soins intensifs, en particulier en Espagne, en France, au Monténégro, en Ukraine et dans certains États des États-Unis".

"C’est inquiétant parce que nous n’avons même pas abordé la saison de la grippe", déplore-t-elle, alors que celle-ci s'avère aussi meurtrière (en France, la grippe saisonnière touche 2 à 8 millions de personnes et est responsable de 10 000 à 15 000 décès chaque année, ndlr).

Le problème ? Comme l'on en sait toujours peu sur le coronavirus (et sur son évolution), il s'avère extrêmement difficile d'établir des projections globales des décès, tous virus confondus, pour cet automne/hiver 2020/2021.

Épidémie de coronavirus : un décalage entre le nombre de décès officiels... et ceux estimés

Un autre problème majeur lié au coronavirus est le décalage entre le nombre officiel de personnes décédées... et la réalité.

"5 000 personnes meurent toujours par jour à cause du Covid-19. Et l'on ne prend pas en compte celles qui meurent et qui n'ont jamais été testées, ni de toutes les autres causes de décès liés au fait que les services de santé ont été interrompus", précise le Dr Ryan.

"Même dans le cas des infections dites "légères", "nous ne savons tout simplement pas quelles en seront les répercussions à long terme", a-t-il souligné. "Pas tout le monde (ni même les jeunes) n'a forcément un rétablissement "total" de ce virus".

Le Dr Kerkhove admet quant à lui "n'avoir pas toujours les réponses" face à ce nouveau virus. "Nous travaillons dur pour partager ce que nous savons... et ce que nous ne savons pas", explique-t-il.

Dans son discours, l'expert met également en lumière la différence entre le nombre de décès déclarés et ceux "estimés". Selon les statistiques actuelles, ce "décalage" se situerait autour des 0,6%.

Et même si, en apparence, cela ne semble pas beaucoup - si l'on reporte ce décalage à l'échelle mondiale - les chiffres deviennent vite très élevés.

C'est pourquoi il s’agit d’un problème "capital", selon le Dr Ryan, qui souhaite le régler au plus vite tout en apportant des réponses à toutes ces interrogations.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

You are more likely to win the lottery than escape Covid-19 infection, warns WHO expert, The Telegraphy, 16 september 2020.