Si l’on s’en tient aux deux années de passif du Covid-19 et aux courbes de l’épidémie, est-il possible de prévoir et anticiper une huitième vague pour cet automne ? Selon les derniers chiffres de Santé Publique France datant du 17 août 2022, les nouveaux cas confirmés sont en hausse de 32 % sur les sept derniers jours (35 745). Les prémices d'un pic pour la rentrée ?

Covid-19 : "l'épidémie n'est pas derrière nous"

C’est ce que semble penser Brigitte Autran, la nouvelle présidente du comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires qui sera opérationnel en septembre. Elle a été nommée ce mercredi 17 août 2022 dans un arrêté du Journal officiel. Selon elle, "il est quasi certain" qu’il y aura une nouvelle vague de Covid-19 à la rentrée. "L’épidémie n’est pas derrière nous, il faut aller vers le vivre avec", a-t-elle déclaré dans une interview accordée au Parisien.

Ce nouveau comité succède au Conseil scientifique créé en 2020 pour faire face à la pandémie de coronavirus. Sa visée est plus large et prend notamment en compte la dimension environnementale, en lien avec la transmission de virus entre les animaux et les hommes. Le rôle de cette professeure d’immunologie, spécialiste des vaccins connue pour ses recherches sur le Sida sera également de gérer l’épidémie de variole du singe (Monkeypox) qui s’est déclarée en mai 2022 en France. Et de faire au mieux pour anticiper les risques de propagation de ces épidémies… Même si, concernant le Covid-19, la cause de ce rebond est difficile à prévoir. Un nouveau variant ? Les cas déclarés récemment sont à 100 % des Omicron. Le retour du froid ?

Une chose est sûre : Brigitte Autran veut prévenir plutôt que guérir. Sa volonté est de penser global et d’activer différents leviers. Cela passe par la vaccination. Selon les derniers chiffres publiés par Covidtracker, 79,6 % des Français ont reçu toutes les doses requises. Mais "au rythme actuel, on aurait vacciné avec au moins une dose l'ensemble de la population éligible (plus de 12 ans) le 4 octobre 2040"... Tout en sachant que la deuxième dose de rappel a été ouverte à de nouveaux publics de moins de 60 ans au mois de juillet 2022.

Autre alternative qui sera peut-être creusée ces prochaines semaines : les traitements médicamenteux comme le Paxlovid, encore peu proposés aux patients fragiles.

Sources

Santé Publique France - Coronavirus : chiffres clés et évolution de la covid-19 en France et dans le monde

Covidtracker : Combien de français ont été vaccinés contre la Covid19 ?

Ameli : Covid-19 : de nouveaux publics de moins de 60 ans éligibles à une 2e dose rappel

Solidarités Santé Gouv - Communiqué de presse : Le ministre de la Santé et de la Prévention et la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche précisent la composition et les missions du nouveau comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.