Covid-19 : une centaine de personnes contaminées par un médecin sans masque

Dans la commune de Kruisem, en Flandre-Orientale (Belgique), des dizaines de personnes ont attrapé le coronavirus après avoir consulté un médecin généraliste... ne portant pas de masque.
Covid-19 : une centaine de personnes contaminées par un médecin sans masque Istock

C'est un fait divers pour le moins effrayant. En Belgique, dans la commune de Kruisem, en Flandre-Orientale, un médecin généraliste a contaminé des dizaines de patients, par négligence.

Le médecin âgé de 68 ans portait mal son masque chirurgical

Cela faisait plusieurs jours que le nombre de cas s'élevait de façon anormale dans la commune de Kruisem. Et pour cause : un médecin généraliste belge, apparemment peu convaincu par "l'intérêt" des gestes barrières, avait pris la fâcheuse habitude d'accueillir ses patients dans son cabinet... sans masque.

Selon les témoignages, le docteur (dont l’identité n’a pas été révélée) portait mal son masque chirurgical… quand il en mettait un. Plusieurs personnes assurent en effet que ce médecin aurait ainsi vu des patients sans mettre un masque.

Les autorités, en apprenant la négligence du médecin, ont alors contacté de nombreux patients pour leur demander de faire un test rapidement.

Résultat : plus d’une centaine de patients pourraient avoir été infectés au coronavirus par le médecin, qui s'avérait être lui-même "positif", selon le média flamand Het Laatste Nieuws.

La plupart des patients susceptibles d'être infectés ont été appelés. Néanmoins, certains restent difficilement identifiables, car le médecin n'avait pas écrit leur numéro dans leur dossier médical.

Pour le docteur Farah Vansteenbrugge, qui dirige cette opération d'envergure avec les employés de l'Agence flamande de la santé publique "Il est incompréhensible et carrément scandaleux qu'un généraliste ait été si imprudent. En tant que médecin, vous devez montrer l'exemple".

Même son de cloche du côté du maire. Pour lui, cette situation est inacceptable : "Ne pas suivre la directive sur les masques buccaux est incompréhensible et irresponsable en ces temps", répond le maire Joop Verzele (CD&V).

Un événement "exceptionnel"

Quant à l'association des médecins généralistes "Domus Medica", elle déplore également cet incident, mais souhaite néanmoins rassurer les malades en indiquant que cet événement est à caractère "exceptionnel".

"Il s'agit d'une exception : les médecins généralistes font généralement tout ce qu'ils peuvent pour accueillir les patients dans le cabinet de manière sûre", souligne l'association.

Il ne faut donc pas reporter vos soins ou traitements par peur d'être contaminé. Certains sont vitaux et nécessitent d'aller consulter un spécialiste.

Pourquoi le port du masque ne dispense pas des mesures barrières ?

On ne va pas vous rappeler pourquoi il est important de mettre son masque au quotidien (et plus particulièrement en entreprise, dans les espaces clos et partagés et dans les lieux publics).

En revanche, bon nombre de Français pensent que le port du masque remplace les gestes barrières... ce qui est une aberration.

Quel que soit le masque porté, le risque de transmission indirecte du coronavirus existe toujours, par exemple en se frottant les yeux après avoir touché une surface contaminée... sans se laver les mains. Ou encore en retirant son masque du côté de la partie extérieure, donc infectée.

Les autorités sont donc unanimes - le port du masque est un geste barrière qui s'ajoute à ceux déjà connus (se laver régulièrement les mains, tousser et éternuer dans son coude, jeter les mouchoirs usagés à la poubelle, nettoyer régulièrement les surfaces souillées, etc). Mais il ne les remplace en aucun cas.

Quant à la distanciation physique, elle doit aussi être respectée.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.