Covid-19 : un prélèvement sanguin pourrait prédire la mortalité

Ecouter l'article :

Chez les patients infectés par le SRAS-CoV-2, il y aurait une association entre le risque de mortalité et le niveau des globules rouges que présente les malades, établissent des chercheurs. Ces derniers ont démontré qu'en analysant le sang des patients admis à l'hôpital, ils pouvaient prédire l'évolution de la maladie et le risque de mortalité.
Covid-19 : un prélèvement sanguin pourrait prédire la mortalitéIstock

"Nous voulions trouver un moyen d'identifier le plus tôt et le plus facilement possible les patients souffrant de Covid-19 qui présentent le plus de risques, c'est-à-dire ceux susceptibles de devenir gravement malades [...] et dont l'état risque d'empirer rapidement", explique le principal auteur de l'étude, John M. Higgins, chercheur au département de pathologie du MGH et professeur associé de biologie systémique à la HMS, dans un communiqué.

Pour identifier plus rapidement les patients les plus à risque, des chercheurs ont procédé à des analyses sanguines, sur des patients admis à l'hôpital après avoir été infectés par la Covid-19. Selon leurs tests, il se trouve qu'on pourrait analyser le sang des patients pour prédire l'évolution de la maladie. Les prélèvements sanguins pourraient aller jusqu'à révéler le risque de mortalité. Les résultats de cette étude viennent de paraître au sein de la revue scientifique JAMA Network Open.

Globules rouges : 31 % des patients COVID-19 avec des valeurs supérieures à la normale sont décédés

L'étude a été menée sur une cohorte de 1641 patients adultes, infectés par le coronavirus et hospitalisés dans la région de Boston (USA), dans un état préoccupant. Leur hospitalisation s'est déroulée entre le 4 mars et le 28 avril 2020.

En faisant des prélèvements sanguins sur ces patients, les chercheurs ont découvert un lien entre le niveau des globules rouges et le risque de décès.

"Les résultats suggèrent qu'un taux de globules rouges importants pendant l'hospitalisation était associé à un risque de mortalité significativement plus élevé pour les patients atteints d'une infection par le SRAS-CoV-2", estiment les scientifiques. Selon leurs données, ces patients étaient près de trois fois plus susceptibles de mourir de la maladie, selon les données. Il se trouve que 31 % des patients COVID-19 avec des valeurs de globules rouges supérieures à la normale sont décédés de la maladie.

À titre de précision, les globules rouges constituent les cellules du sang chargées du transport de l'oxygène.

Covid-19 : ce prélèvement ne remplacera pas les tests actuels

Pour rappel, chez les patients gravement malades, le coronavirus provoque une "réponse inflammatoire très intense qui va laisser toutes sortes de signaux indiquant que cela se passe – et ce test [le prélèvement sanguin, ndlr] détecte l'un de ces signaux", a détaillé John M. Higgins.

Attention à ne pas vous méprendre, ce prélèvement ne remplacerait pas les tests utilisés pour diagnostiquer la COVID-19 ou les dépistages d'anticorps sanguins.

En revanche, il pourrait permettre aux médecins de mieux "trier" les patients et de déterminer ceux qui pourraient avoir besoin d'un traitement dans l'unité de soins intensifs et d'une assistance respiratoire.

La bonne nouvelle est que ce prélèvement peut être pratiqué dans tous les hôpitaux dans le cadre d'une analyse sanguine standard.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.