Voici une complication de la COVID-19 qui risque de donner des sueurs froides à la gent masculine. Le pénis pourrait rétrécir lors d'une infection au coronavirus. Un homme a confié dans le dernier podcast "How to Do It | Sex Advice with Stoya and Rick" de Slate avoir vu son membre perdre près de 4 cm après avoir contracté le coronavirus en juillet 2021. Des urologues ont confirmé avoir relevé plusieurs cas similaires.

Covid-19 et rétrécissement du pénis : des lésions vasculaires en cause ?

Le trentenaire qui a souhaité rester anonyme, s’est confié sur les problèmes apparus sous la couette après son infection au coronavirus. "Quand je suis sorti de l'hôpital, j'ai eu des dysfonctionnements érectiles. Ceux-ci se sont progressivement améliorés avec quelques soins médicaux, mais il semble que je me retrouve avec un problème durable", explique-t-il.

"Mon pénis a rétréci. Avant de tomber malade, j'étais au-dessus de la moyenne, pas énorme, mais définitivement plus gros que la normale. Maintenant, j'ai perdu environ un pouce et demi (3,8 cm NDLR) et je suis maintenant nettement inférieur à la moyenne".

L’ancien malade poursuit : "c’est apparemment dû à des lésions vasculaires et mes médecins semblent penser que c'est probablement permanent".

"Cela ne devrait pas vraiment avoir d'importance, mais cela a eu un impact profond sur ma confiance en moi dans mes capacités au lit", reconnaît-il.

Pour l'urologue américaine Dr Ashley Winter, experte invitée du podcast, cette complication est un effet domino des troubles érectiles rencontrés après la guérison. "Il est vrai que la dysfonction érectile peut entraîner un raccourcissement. Vous avez cette période où le pénis ne s'étire pas, où il n'y a pas, vous savez, tout ce sang dedans, et cela peut entraîner des cicatrices et un raccourcissement du pénis", précise-t-elle.

Elle a par ailleurs rappelé que si la covid-19 ne se transmet pas sexuellement, le virus a la capacité de pénétrer dans les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins, présentes dans les membres masculins. Il peut alors empêcher une bonne circulation sanguine, et par conséquent les érections. Une petite étude publiée en août 2021 a fait état de cette complication.

Trouble érectile : une complication de la covid-19 observée par des études

Le trentenaire n’est pas le seul malade de la covid-19 à devoir faire face à un rétrécissement de son sexe. Une étude de l'University College London est parvenue à identifier 203 symptômes chez des patients de 56 pays infectés par le coronavirus.

Près de 5% des hommes ont subi une “diminution de la taille des testicules/pénis”, selon les résultats publiés dans le Lancet's EClinicalMedicine . De plus, environ 15% des patients masculins ont signalé un dysfonctionnement sexuel.

Rétrécissement du pénis : que faire ?

Les docteurs du témoin du podcast ont assuré que les dommages péniens étaient permanents. Le Dr Ashley Winter se montre plus optimiste. Elle assure que des exercices ou encore une pompe à vide (un tube qui s'adapte sur le pénis et pompe de l'air) peuvent aider à redonner de la “prestance” au membre.

L’experte du podcast a toutefois rappelé : “la longueur du pénis ne définit pas quelqu'un. Et la grande majorité du temps, l'insatisfaction à l'égard de la longueur du pénis est vraiment motivée par l'individu lui-même, et non par le partenaire”.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/us-man-claims-his-penis-has-shrunk-due-to-rare-covid-side-effect/news-story/4bb179721b4c4fe85888fbb36f6248a5

https://slate.com/podcasts/how-to-do-it/2022/01/covid-penis-effects-grow-size-doctor

https://wjmh.org/DOIx.php?id=10.5534/wjmh.210055

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.