Covid-19 : Olivier Véran menace de fermer les bars dans certaines régions

Ce dimanche 26 juillet, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait part de ses inquiétudes concernant le rebond épidémique actuel et se dit prêt à refermer les bars dans certaines régions.
Covid-19 : Olivier Véran menace de fermer les bars dans certaines régions
Sommaire

Dans une interview accordée au Parisien, Olivier Véran, met en garde les jeunes face au coronavirus. Il souhaite les inciter à mieux se protéger. Mais il s'est dit aussi "prêt à refermer" les bars dans certaines régions en cas de nécessité. En cause ? La hausse brutale du nombre de cas.

"On voit depuis quelques jours le nombre de cas positifs remonter nettement alors qu’il baissait depuis treize semaines", alerte le ministre de la Santé.

Covid-19 : des patients infectés bien plus jeunes

"On remarque, lors des campagnes de dépistage massif, que les patients sont jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague. Le taux d’asymptomatiques est, lui, extrêmement élevé. C’est le cas particulièrement en Ile-de-France où l’on voit arriver des jeunes qui ont été infectés sans qu’on sache comment", déplore le ministre de la Santé.

Le manque de "précaution" des jeunes, qui sortent, s'amusent et ont souvent un cercle social élargi, pourrait être la cause de ces nouvelles infections.

C'est pourquoi, face à ces comportements trop laxistes face à l'épidémie, le ministre de la Santé, s'est également dit prêt à refermer les bars dans certaines régions.

"Nous pourrions être amenés à le faire. Regardez en Mayenne, j'ai demandé au préfet d'interdire les rassemblements de plus de 10 personnes tant que le virus circule de manière trop importante. Cela peut aller jusqu'à la fermeture des établissements, si c'est nécessaire. Cela fait partie des possibilités", a détaillé Olivier Veran.

En effet, même si pour l'heure il est trop tôt pour parler de "deuxième vague", le nombre de cas Covid-19 ne cesse de grimper.

Mayenne : port du masque obligatoire et interdiction de se rassembler

À Mayenne notammen, (un département classé en "vulnérabilité élevée", ndlr), le taux d’incidence, qui correspond au nombre de personnes infectées en sept jours pour 100 000 habitants est supérieur à 120 pour 100 000, soit plus du double du seuil d’alerte.

Aussi, pour endiguer l'épidémie, cette zone est désormais soumise à de nombreuses mesures sanitaires, comme le port du masque obligatoire dans l'espace public, clos et ouvert, du centre-ville de quatre communes : Château-Gontier-sur-Mayenne, Evron, Laval et Mayenne. Mais aussi l'interdiction de l'ensemble des rassemblements de plus de 10 personnes.

L’objectif de ces mesures est de briser la chaîne de contamination. Pour autant, ces arrêtés ne suffiront peut-être pas à éviter un reconfinement.

Coronavirus : un bar de Brest ferme pour non-respect des mesures sanitaires

La semaine dernière, le préfet du Finistère a fait fermer un bar de nuit à Brest : "par arrêté du 24 juillet 2020, le préfet du Finistère a décidé la fermeture administrative de l’établissement, situé 243 rue Jean-Jaurès, à Brest."

La raison ? Le Bar Ec aurait été sanctionné pour non-respect des mesures sanitaires, autrement dit par une absence de port du masque et une distance insuffisante entre les tables.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.