Sommaire

Dans une interview accordée au Parisien, Olivier Véran, met en garde les jeunes face au coronavirus. Il souhaite les inciter à mieux se protéger. Mais il s'est dit aussi "prêt à refermer" les bars dans certaines régions en cas de nécessité. En cause ? La hausse brutale du nombre de cas.

"On voit depuis quelques jours le nombre de cas positifs remonter nettement alors qu’il baissait depuis treize semaines", alerte le ministre de la Santé.

Covid-19 : des patients infectés bien plus jeunes

"On remarque, lors des campagnes de dépistage massif, que les patients sont jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague. Le taux d’asymptomatiques est, lui, extrêmement élevé. C’est le cas particulièrement en Ile-de-France où l’on voit arriver des jeunes qui ont été infectés sans qu’on sache comment", déplore le ministre de la Santé.

Le manque de "précaution" des jeunes, qui sortent, s'amusent et ont souvent un cercle social élargi, pourrait être la cause de ces nouvelles infections.

C'est pourquoi, face à ces comportements trop laxistes face à l'épidémie, le ministre de la Santé, s'est également dit prêt à refermer les bars dans certaines régions.

"Nous pourrions être amenés à le faire. Regardez en Mayenne, j'ai demandé au préfet d'interdire les rassemblements de plus de 10 personnes tant que le virus circule de manière trop importante. Cela peut aller jusqu'à la fermeture des établissements, si c'est nécessaire. Cela fait partie des possibilités", a détaillé Olivier Veran.

En effet, même si pour l'heure il est trop tôt pour parler de "deuxième vague", le nombre de cas Covid-19 ne cesse de grimper.

Mayenne : port du masque obligatoire et interdiction de se rassembler

À Mayenne notammen, (un département classé en "vulnérabilité élevée", ndlr), le taux d’incidence, qui correspond au nombre de personnes infectées en sept jours pour 100 000 habitants est supérieur à 120 pour 100 000, soit plus du double du seuil d’alerte.

Aussi, pour endiguer l'épidémie, cette zone est désormais soumise à de nombreuses mesures sanitaires, comme le port du masque obligatoire dans l'espace public, clos et ouvert, du centre-ville de quatre communes : Château-Gontier-sur-Mayenne, Evron, Laval et Mayenne. Mais aussi l'interdiction de l'ensemble des rassemblements de plus de 10 personnes.

L’objectif de ces mesures est de briser la chaîne de contamination. Pour autant, ces arrêtés ne suffiront peut-être pas à éviter un reconfinement.

Coronavirus : un bar de Brest ferme pour non-respect des mesures sanitaires

La semaine dernière, le préfet du Finistère a fait fermer un bar de nuit à Brest : "par arrêté du 24 juillet 2020, le préfet du Finistère a décidé la fermeture administrative de l’établissement, situé 243 rue Jean-Jaurès, à Brest."

La raison ? Le Bar Ec aurait été sanctionné pour non-respect des mesures sanitaires, autrement dit par une absence de port du masque et une distance insuffisante entre les tables.

Les bars doivent désormais fermer à 1 h du matin dans cette région

Les bars doivent désormais fermer à 1 h du matin dans cette région© Adobe Stock

Pascal Lelarge, le préfet du Finistère (département qui recense déjà 8 clusters), a décidé de prendre de nouvelles mesures drastiques face au coronavirus.

Il a notamment interdit l’ouverture des bars au-delà de 1 h du matin.

En outre, la distribution et la consommation d’alcool sont désormais proscrites dans les lieux où se déroulent des rencontres sportives, et ce jusqu’à la fin du mois d’août.

En effet, pour le préfet, ces mesures sont indispensables pour freiner la propagation du virus.

Le Covid-19 continue de circuler de façon intense dans le département du Finistère. Nombreux sont les cas de contamination lors de regroupements entre amis, de réunions familiales et de festives, au cours desquels les comportements se relâchent, a expliqué le préfet.

Dans le Morbihan, le préfet a dû, lui aussi, sévir en raison du nombre élevé de contaminations. Au total, treize personnes ont été contaminées par le Covid-19 et elles ont toutes fréquenté l’Hacienda Café, une ancienne discothèque reconvertie en bar de nuit.

Même si les voisins ont assuré que l’établissement respectait toutes les mesures barrières, le dirigeant de la préfecture a ordonné une fermeture administrative de l'établissement pendant 2 mois.

Covid-19 : faut-il arrêter de boire de l'alcool ?

Covid-19 : faut-il arrêter de boire de l'alcool ?

Après avoir appris que les bars pouvaient fermer en France, vous vous êtes réconforté en pensant à l'idée d'un apéritif maison.

Sauf que la consommation d'alcool n'est pas anodine : elle pourrait augmenter vos risques d'attraper le coronavirus. Et oui !

D'après des chercheurs de l'École de médecine du Massachusetts de Worcester, ingérer de trop grandes quantités d'alcool affecterait le système immunitaire et rendrait le buveur bien plus vulnérable aux infections virales.

Pour arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont exposé des monocytes (les cellules qui interviennent dans les lignes de défense de l'organisme, ndlr), à des substances chimiques qui miment les virus et les bactéries.

Ajouté à cela, la moitié des globules blancs a également été exposée à des niveaux d'alcool équivalents à l'ingestion dans le sang de quatre à cinq verres par jour, durant une semaine.

Les chercheurs ont alors observé que les cellules "alcoolisées", une fois exposées aux virus, produisaient seulement un quart de la quantité d'interféron-1 habituellement fabriquée par les monocytes.

"Les interférons ont un rôle décisif, c'est la première réponse à n'importe quelle infection virale. Il n'y pas d'élimination virale sans cela", explique au New Scientist le docteur Gyongyi Szabo, qui a mené l'étude.

Aussi, pensez à boire avec modération !

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Hausse des cas de Covid-19 : Olivier Véran n'exclut pas de refermer les bars dans certaines régions, Midi Libre, 27 juillet 2020.

Coronavirus : "J'en appelle à la jeunesse pour qu'elle soit vigilante", Le Parisien, 25 juillet 2020.

Coronavirus. Olivier Véran menace de fermer les bars pour lutter contre l’épidémie, Ouest France, 27 juillet 2020.

Coronavirus. Les bars doivent désormais fermer à 1 h du matin dans le Finistère, Ouest France, 21 juillet 2020.

Coronavirus. Un bar de Brest fermé huit jours pour non-respect des mesures sanitaires, Ouest France, 28 juillet 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.