Il n’est pas impossible de contracter le coronavirus une fois que l’on est vacciné. Mais il est alors peu probable de souffrir d’une forme grave de la maladie. Cette hypothèse, qui se basait sur les essais cliniques des vaccins, est maintenant confirmée par les données récoltées auprès de la population.

Covid : 99,99 % des vaccinés n’ont pas eu de forme grave

En effet, d’après les derniers chiffres des Centers for Disease Control and Prevention - les autorités sanitaires américaines - 99,99 % des personnes vaccinées n’ont pas développé de Covid sévère depuis leur injection.

Parmi les Américains ayant contracté la maladie à la fin du mois de juillet, moins de 0,004 % des personnes entièrement vaccinées ont été hospitalisés et moins de 0,001 % sont décédées. Les trois quarts de ces cas graves sont survenus chez des personnes âgées de 65 ans et plus.

85 % des Français hospitalisés ne sont pas vaccinés

En France aussi, les données disponibles suggèrent une efficacité de la vaccination. D’après une étude de la Drees (direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques) publiée le 30 juillet 2021, “les non-vaccinés représentent près de 85 % des entrées hospitalières, que ce soit en hospitalisation conventionnelle ou en soins critiques”.

De leur côté, les patients ayant reçu un schéma vaccinal complet “comptent pour environ 7 % des admissions, une proportion cinq fois plus faible que celle observée en population générale”. À l’heure où nous écrivons ces lignes, 42,8 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19.

Le variant Delta génère un peu plus de cas graves

Cette même enquête révèle que les patients qui présentent la mutation L452R (caractéristique du variant Delta) est un peu plus élevé parmi les admissions en soins intensifs (20 %), par rapport aux hospitalisations conventionnelles (15 %). D’après le rapport de la Drees, cela suggère que “le variant Delta génère une proportion un peu plus élevée de cas graves”.

Par ailleurs, si les personnes vaccinées sont moins susceptibles de propager la souche classique du coronavirus, cela est moins certain en ce qui concerne la mutation indienne. Outre-Atlantique, une nouvelle étude a montré que ce variant produit des quantités similaires de virus chez les personnes vaccinées et non-vaccinées.

Même vacciné, on peut transmettre le variant Delta

"Des charges virales élevées suggèrent un risque accru de transmission. Cela nous fait craindre que les personnes vaccinées infectées par le variant Delta puissent transmettre le virus, contrairement à ce que l’on peut observer avec d’autres variants”, a déclaré le Dr Rochelle Walensky, directeur des CDC, dans un communiqué.

Les autorités sanitaires américaines ont donc révisé leurs recommandations sur le port du masque. Désormais, elles préconisent aux personnes vaccinées de le porter en intérieur ou dans des lieux où le risque de transmission est élevé. Les personnes non-vaccinées doivent continuer à le porter partout.

Pour autant, il convient de rappeler que plus il y aura de personnes vaccinées, moins il y aura d’hospitalisations et de décès liés au coronavirus - et ce, même s’il circule encore.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

https://edition.cnn.com/2021/07/31/health/fully-vaccinated-people-breakthrough-hospitalization-death/index.html

https://www.cdc.gov/

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2021-07-23_-_sivic-sidep-vacsi_premiers_resultats_-_drees-2.pdf

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.