Sommaire

C'est bien connu : le flux d'air constant du ventilateur peut être à l'origine de multiples irritations, notamment des yeux, de la gorge, des sinus. Mais du côté des particules infectieuses, le mystère est entier. Le ventilo peut-il faire circuler le coronavirus dans une pièce et accroître nos risques d'être infecté ? Pour y voir plus clair, Medisite a mené l'enquête.

Ventilateur : il diffuse le coronavirus dans l'air

Avant toute chose, le Haut Comité de la santé publique rappelle dans un avis relatif à la gestion de l'épidémie de Covid-19 qu'il est bon de renouveler "l'air dans tous les lieux de vie, quels qu’ils soient, par une ventilation qu’elle soit naturelle ou mécanique".

Mais par ventilation, l'avis ne désigne en aucun cas le ventilateur.

Cet appareil ne régénère pas l'air d'une pièce, mais se contente de le brasser - en dispersant le virus dans la pièce.

À contrario, ouvrir une fenêtre en grand permet d'évacuer les particules infectieuses.

C'est pour cette raison qu'il convient d'être prudent avant d'en utiliser un.

En créant un mouvement d’air important, il (le ventilateur, ndlr) va projeter les gouttelettes respiratoires émises par les personnes à distance dans la pièce et rendre inopérante la distance de sécurité entre les personnes, met ne garde le Haut Comité de la santé publique.

Aussi, il est fortement déconseillé de mettre en marche votre appareil si vous êtes plusieurs dans une seule pièce (comme au sein d'un foyer, d'une salle de classe, d'un établissement pour personnes âgées…). Ne l'utilisez pas en présence d'une autre personne, même si vous portez tous les deux un masque.

En revanche, "le ventilateur individuel pour une personne seule dans une pièce ne pose pas de problème", ajoute le comité. À condition bien sûr qu'il soit stoppé “avant qu’une autre personne n’entre dans la pièce”.

Cette recommandation est valable quelle que soit la taille de l'espace, selon le Ministère de la Santé.

"Dans les espaces collectifs de petit volume, clos ou incomplètement ouverts, l’utilisation de ventilateur à visée de brassage/rafraîchissement de l’air en cas d’absence de climatisation est contre-indiquée dès lors que plusieurs personnes sont présentes dans cet espace (notamment salle de classe, établissements pour personnes âgées…), même porteuses de masques. Ces recommandations s’appliquent en cas de survenue d’une vague de chaleur.

Covid-19 et chaleur : que penser des brumisateurs ?

On ne va pas se mentir : la brumisation (par fines gouttelettes d’eau) est fort agréable en cette période de chaleur.

Or, bonne nouvelle, le "brouillard" formé par l'humidité aurait tendance à faire tomber les particules infectieuses au sol et ainsi à le rendre plus propre. Cette constatation vaut principalement pour les espaces de grand volume, situés à l'extérieur.

“Le risque de contamination par le SARS-CoV-2 est donc peu probable”, estime le Haut conseil qui insiste pour que l’eau utilisée soit sanitairement correcte et que l'on évite à tout prix la stagnation de l’eau dans le brumisateur.

Résultat : “Dans les espaces ouverts, l’utilisation de systèmes collectifs de brumisation est possible sous réserve de maintenir la distanciation physique recommandée.”

Pourquoi il ne faut pas utiliser dans tous les cas de ventilateur

Pourquoi il ne faut pas utiliser dans tous les cas de ventilateur © Adobe Stock

Comme vu précédemment, il n'est pas conseillé d'utiliser un ventilateur en période d'épidémie, sauf si vous êtes seul dans une pièce.

Mais saviez-vous que votre appareil pouvait aussi favoriser d'autres problèmes de santé ?

Même s'il paraît être une bonne option pour rafraîchir votre salon, le ventilo soufflerait des éléments capables de provoquer des effets indésirables.

"Quand un ventilateur fait circuler l'air dans la pièce, des poussières et des pollens pénètrent dans vos sinus. Si vous êtes sujet aux allergies, à l’asthme et au rhume des foins, cela pourrait vous causer beaucoup de problèmes", révèle Mark Reddick, expert pour le Sleep Advisor Magazine.

Il suffit en effet d'observer la poussière qui se dépose sur les hélices de votre ventilateur pour deviner que ses particules volent à chaque fois que l'appareil est en marche. Il est donc recommandé de le dépoussiérer régulièrement.

Irritation des yeux, de la gorge, des sinus...

Mais vous ne serez pas pour autant à l'abri d'irritations.

Le flux d'air peut notamment irriter les yeux (yeux rouges ou yeux secs), mais aussi la bouche et la gorge (qui deviennent asséchées).

Le spécialiste explique au Sleep Advisor Magazine que l'air pourrait également assécher les voies nasales et affecter les sinus pouvant ainsi provoquer une congestion nasale et des maux de tête.

L'appareil risque aussi de dessécher l'épiderme, il faut donc être prudent et surveiller l'aspect de votre peau régulièrement.

Comment se rafraîchir en plein coronavirus ?

Comment se rafraîchir en plein coronavirus ?© Adobe Stock

Outre le fait d'aérer votre maison en ouvrant grand vos fenêtres, il existe plusieurs astuces pour vous rafraîchir en période de pandémie.

Vous pouvez ainsi utiliser des stores quand cela est possible .

Fermez également vos volets le matin, avant de partir au travail, afin d'empêcher la chaleur de pénétrer. Si vous ne possédez pas de volets, les rideaux peuvent servir de barrage pour filtrer les rayons du soleil.

Du côté de la cuisine, éteignez et débranchez tous les appareils en veille que vous n'utilisez pas afin d'éviter la surchauffe.

Le four par exemple, lorsque vous préparez un plat, génère beaucoup de chaleur. Et même si la porte reste fermée après avoir cuisiné, la chaleur se dégage quand même. Il vaut mieux donc se contenter de plats froids (salades, soupes froides) afin de ne pas utiliser vos plaques, votre four ou votre machine-vapeur.

Enfin, pensez à vous hydrater abondamment pendant ces jours de canicule pour ne pas succomber à la chaleur.

De même, évitez les activités sportives trop intenses. Une marche oui, un footing, non. Un effort trop poussé par une telle chaleur pourrait s'avérer risqué.

Sources

Recommandations en matière d’aération, de ventilation et de climatisation en période d’épidémie de Covid-19, 21 mai 2020, Ministère des Solidarités et de la Santé.

Avis relatif à la gestion de l’épidémie de Covid-19 en cas d’exposition de la population à des vagues de chaleur, Haut Conseil de la santé publique, 6 mai 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.