Grippe : la différence entre vaccin et « vaccin homéopathique »

Chaque hiver, la grippe provoque des épidémies sévères entraînant une grande fatigue, un absentéisme non négligeable et parfois des complications. Il existe plusieurs manières de s'en protéger : le vaccin et l'homéopathie.

Publicité

© Istock

Qu'est-ce que le « vaccin homéopathique » ?

Les médicaments homéopathiques ne constituent pas une vaccination. Ils permettent de renforcer les défenses immunitaires et d'augmenter ses chances d'échapper à la grippe. Ils s'administrent sous forme de granules à prendre régulièrement, dès l'automne et jusqu'à la fin de l'épidémie. Il n'existe pas de contre-indication à ces traitements préventifs qui ont pour objectif de stimuler le système immunitaire. Ils peuvent aussi donner un coup de pouce dans la prévention d'autres infections virales hivernales telles que les rhinopharyngites ou les bronchites.

Publicité
Publicité

Quelle est la différence avec le vaccin contre la grippe ?

Le vaccin contre la grippe est une injection d'antigènes issus du virus grippal pour inciter le système immunitaire à produire les anticorps qui défendront l'organisme en cas d'agression par le virus. Le principe est donc bien différent de celui de l'homéopathie. La composition du vaccin antigrippal est basée sur les virus des années précédentes, ce qui explique que son efficacité ne soit pas totale, même si elle est importante. De plus, l'immunité n'est pas durable et il ne faut pas se faire vacciner trop tôt. Il permet cependant de protéger les personnes fragiles et les femmes enceintes, et diminue aussi l'absentéisme au travail, grâce aux campagnes de vaccination.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X