Covid-19 et Kawasaki : quel est le profil des enfants hospitalisés ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteOn en apprend décidément tous les jours sur le Covid-19. Des soignants français, italiens et britanniques viennent de nous alerter sur la recrudescence d'enfants présentant les symptômes d'un syndrome inflammatoire grave - la maladie de Kawasaki - et en même temps souvent atteints par le coronavirus. Quelles sont les manifestations ? Quel est le profil des enfants touchés ? Réponses avec le Pr Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg.

Dans le contexte de la pandémie Covid-19, on découvre chaque jour des nouveautés sur le virus : personnes à risque, symptômes, séquelles... L'information évolue chaque jour... ou presque ! Ce sont les enfants qui sont concernés par le dernier signal d'alerte des soignants. Si on les croyait moins touchés par le coronavirus, on recense aujourd'hui une multiplication de cas de jeunes victimes du Covid-19 qui développent des symptômes d'un syndrome inflammatoire rare mais sérieux : la maladie de Kawasaki.

D'après les soignants français, italiens et britanniques, un certain nombre d'enfants frappés par le Covid-19 auraient tendance à présenter des symptômes ressemblant à cette maladie. Ce syndrome infantile relativement rare est bien connu des pédiatres. Plus fréquent en Asie, il se manifeste par une inflammation des artères, notamment coronaires, susceptible d'aboutir à un infarctus du myocarde.

"Au fur et à mesure des travaux scientifiques réalisés, on découvre que le Covid-19 touche autant les vaisseaux artériels que les poumons, explique le Pr Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg, interviewé par Medisite. La maladie de Kawasaki est précisément une vascularité artérielle [atteinte des artères, ndlr]".

Qu'est-ce que la maladie de Kawasaki ?

Ce week-end, le National Health Service (NHS), service de santé publique au Royaume-Uni, mettait en garde sur ce phénomène : un certain nombre d'enfants positifs au Covid-19 présentent un syndrome inflammatoire proche de la maladie de Kawasaki. "Les cas ont en commun des caractéristiques de choc toxique (fièvre, altération de l’état général, manifestations cutanées et chute de la pression artérielle, ndlr) et de la maladie de Kawasaki, qui attaque le cœur et le sang", indique le NHS. Des cas suspects ont aussi été observés en Italie, en Espagne et en France. On sait à ce jour que des enfants avec les mêmes symptômes ont été pris en charge dans des hôpitaux parisiens.

"La maladie de Kawasaki est caractérisée par une inflammation généralisée des parois des vaisseaux sanguins dans tout le corps. Sa cause est inconnue, mais certains éléments suggèrent qu’une infection virale ou un autre agent infectieux déclenche une réaction anormale du système immunitaire chez des enfants génétiquement prédisposés", décrit le Manuel médical MSD.

L’inflammation des vaisseaux sanguins du cœur est celle qui provoque les troubles les plus graves et peut également s’étendre à d’autres parties du corps comme le pancréas et les reins. Car les coronaires sont de petites artères à haut débit, dont l’atteinte donne très rapidement des troubles.

Covid-19 et maladie de Kawasaki : quels symptômes chez les enfants ?

La société britannique de soins intensifs pédiatriques (PICS) a relayé lundi une alerte du service public de santé anglais, NHS England, concernant les symptômes observés chez les enfants atteints du Covid-19 présentant des symptômes de la maladie de Kawasaki. Leurs manifestations se rapprochaient de celles de la maladie de Kawasaki et du syndrome du choc toxique. Parmi les symptômes des jeunes patients, on note des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque.

Le Pr Gayet complète le tableau clinique avec la fièvre, l'altération de l'état général, une baisse de la pression artérielle, une conjonctivite et éruption cutanée. "Dans les formes graves, il y a une atteinte multiviscérale avec dyspnée et troubles cardiaques plus ou moins sévères, ajoute l'infectiologue. Certains enfants sévèrement atteints sont décédés en réanimation".

Le manuel médical MSD mentionne une dilatation de la paroi d’une artère coronaire (anévrisme coronaire), parmi les signes cardiaques les plus sérieux. "Ces anévrismes peuvent se rompre ou provoquer la formation d’une thrombose artérielle, induisant un infarctus du myocarde et une mort subite".

MSD évoque aussi une éventuelle inflammation douloureuse des tissus qui entourent le cerveau (méningite), des yeux, des oreilles, du foie, des articulations, de l’urètre et de la vésicule biliaire.

Covid-19 et maladie de Kawasaki : un phénomène qui reste rare

Le professeur Russell Viner, président du Royal College of Paediatrics and Child Health (RCPCH), rappelle que ce type de phénomène reste rare. "Nous savons qu’un très petit nombre d’enfants peut devenir gravement malade du Covid-19, mais c’est très rare, a-t-il déclaré dans un communiqué. Les enfants semblent faire partie de la population la moins touchée par cette infection".

Néanmoins, le Dr Isabelle Kone Paut, professeure de rhumatologie pédiatrique à l'hôpital Kremlin-Bicêtre à Paris, interviewée par La Dépêche, déplore une "accumulation anormale de cas".

"Depuis un mois, on reçoit régulièrement des appels de réanimateurs pour des enfants qui présentent un tableau de myocardite sévère et qui ont en plus des signes de la maladie de Kawasaki, certains d'entre eux ont été testés positifs au Covid-19"

Elle estime qu'environ 20 enfants atteints par le coronavirus ont des symptômes de ce type en Ile-de-France. Or, quel est le profil des enfants concernés ? Quel est leur âge ? Ont-ils des antécédents ? On vous en dit davantage dans notre diaporama.

Attention, "la relation entre la maladie de Kawasaki et le Covid-19 n'est pas affirmée, tempère le Pr Stéphane Gayet. Ce n'est encore qu'une hypothèse".

Néanmoins, l’association de la maladie de Kawasaki avec un coronavirus avait déjà été supposée en 2005 dans une publication française.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg, interviewé par Medisite le 29 avril 2020

Maladie de Kawasaki, Manuel MSD, octobre 2017

Coronavirus et enfants : quels sont les symptômes de la "maladie de Kawasaki" qui inquiète les soignants ?, RMC, 29 avril 2020