Un petit garçon américain âgé de seulement 3 ans a subi un accident vasculaire cérébral après avoir contracté le coronavirus. Comme le rapporte The Independent, le petit Colt Parris aurait été testé positif à la Covid-19 la semaine dernière. C'est ce mercredi 23 décembre que ses parents se sont inquiétés quand ils ont noté qu'il présentait des troubles de l'élocution et une paralysie du côté droit de son corps. Transporté d’urgence à l’hôpital de Salisbury, dans le Misouri, aux États-Unis, on lui a diagnostiqué un AVC. Une opération a permis de retirer le caillot de sang qui s’était formé dans la partie gauche de son cerveau.

"Aucun cas comme celui-ci"

Alors que le petit garçon récupère désormais, la question est de savoir si l’AVC subi par l’enfant est directement lié à son test positif au coronavirus. "Le diagnostic de Covid est important parce que nous pensons que la raison pour laquelle (les patients) atteints de Covid, y compris l’enfant, ont des accidents vasculaires cérébraux et une variété d’autres problèmes est qu’ils ont tendance à former des caillots", a assuré le Dr. Camilo Gomez, neurologue à l’hôpital, selon NBC Los Angeles.

"Il n'y a vraiment aucun autre cas comme celui-ci", a assuré le Dr Paul Carney, neurologue pédiatrique. Il a assuré à FOX 2 qu'il n'avait vu qu'un autre cas similaire à celui de Colt auparavant, mais que ce-dernier n'avait pas survécu. "Si cela avait été quelqu'un de 40 ou 60 ans, l'issue aurait probablement été différente", a-t-il assuré.

Légère hausse des cas d’AVC dans la population jeune

Le 22 avril, le Dr Benoît Guillon, neurologue responsable de l’unité neurovasculaire au CHU de Nantes, rapportait déjà une légère hausse des cas d’AVC dans la population jeune, "sans cause déterminée, sans pouvoir confirmer de lien direct avec le Covid-19", comme le rapporte La Dépêche. "Des patients jeunes positifs au Covid-19, sans facteur de risque, semblent présenter des tableaux atypiques avec des thromboses, des occlusions artérielles relativement diffuses, assez inhabituelles." Point important, "ces patients présentent dans certains cas peu voire pas de symptômes du Covid-19", décrivait alors le Professeur.

Les preuves s'accumulent ainsi sur les divers effets neurologiques associés à la Covid-19. En effet, selon une étude publiée en septembre dernier dans The Lancet Neurology, le coronavirus pourrait être plus susceptible de provoquer des événements vasculaires thrombotiques, y compris un accident vasculaire cérébral, que d'autres coronavirus et maladies infectieuses saisonnières. En effet, on note une augmentation de 7,6 fois de la probabilité d'accident vasculaire cérébral pour les patients atteints du Covid, par rapport à ceux ayant la grippe. L'incidence rapportée de maladies cérébrovasculaires chez les patients testés positifs pour le SRAS-CoV-2 varie de 1% à 6%, ce qui équivaut potentiellement à un grand nombre d'individus à mesure que la pandémie progresse dans certains pays.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Un enfant de 3 ans fait une attaque après avoir contracté le coronavirus, Metro Belgique, 26 décembre 2020. 

COVID-19 related stroke in young individuals, The Lancet Neurology, 1st septembre 2020.

'We thought we were going to lose him for sure' : 3-year-old Missouri boy suffers coronavirus-related stroke, The Independant, 26 décembre 2020. 

'No other case like this': 3-year-old in Missouri had stroke after Covid diagnosis, doctors say, NBC Los Angeles, 25 décembre 2020.

Coronavirus : attention, il y aurait plusieurs cas d'AVC chez les moins de 50 ans sans symptômes, La Dépêche, 6 décembre 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.