Covid-19 : confrontée à une hausse des cas, l’Australie reconfine un État

Face à une recrudescence des contaminations au coronavirus, l’Australie vient d’adopter de nouvelles mesures de confinement. L'État du Victoria ferme ses frontières et s’isole, tandis que plusieurs quartiers de Melbourne sont mis en quarantaine.
Istock

La hausse du nombre de cas de Covid-19 inquiète en Australie. Alors que le pays-continent était en processus de déconfinement depuis plusieurs semaines, le gouvernement a pris la décision d’isoler l'État du Victoria, qui enregistre un nombre record de 127 personnes contaminées ce lundi 6 juillet 2020.

Flambée des cas de Covid-19 dans l'État du Victoria

Ce soir, à minuit, la frontière séparant les États du Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud - qui sont les deux plus peuplés d’Australie - sera fermée. De son côté, le projet de réouverture de la frontière commune avec l'Australie-Méridionale a été mis en suspens.

Pour Daniel Andrews, le Premier ministre du Victoria, il s’agit d’un "bon choix en ce moment, étant donné les défis considérables auxquels nous sommes confrontés afin de contenir ce virus".

300 000 habitants de Melbourne strictement confinés

Des mesures de confinement strict ont également été adoptées au sein même de l'État du Victoria, et notamment dans certains quartiers de Melbourne, où le virus s’est propagé très rapidement ces derniers jours.

Sur les 5 millions d’habitants de la ville, plus de 300 000 personnes devront rester chez elles, au moins jusqu’au 29 juillet. Il s’agit principalement des résidents d’immeubles densément peuplés, où le virus peut se propager facilement. Par exemple, seize des nouvelles infections ont été enregistrées dans neuf hautes tours de logements sociaux, dont les 3 000 habitants sont confinés depuis samedi.

Les immeubles sociaux, plus durement touchés par l’épidémie

Au total, 53 cas - soit presque la moitié des nouveaux cas - ont été recensés dans ces immeubles, où vivent de nombreux immigrés. Daniel Andrews, le Premier ministre de cet État, indique que de la nourriture et des jouets ont été livrés aux familles, et que des soins médicaux vont leur être dispensés, ainsi qu’un dépistage massif de tous les résidents.

Néanmoins, ce confinement très ciblé inquiète les responsables de la communauté concernée, qui redoutent la stigmatisation. D’autant qu’environ 500 policiers ont été déployés dans ces quartiers, afin de faire respecter les mesures. Pour les autorités, ces mesures représentent “un défi logistique majeur”.

“La priorité est de trouver chaque cas dans ces tours, afin d'éviter une explosion d'infections”, précise Annaliese van Diemen, directrice adjointe de la santé publique du Victoria.

Relativement épargnée par la pandémie, l’Australie avait largement entamé son déconfinement

Depuis le début de l’épidémie, l’Australie, qui recense 24,99 millions d’habitants, a été relativement épargnée, comparativement à d’autres pays comme les États-Unis, le Brésil ou même la France. L’île-continent ne recense effectivement que 8 586 cas et 106 décès, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Au début du mois de mai, les autorités fédérales australiennes avaient exposé leur plan de déconfinement en trois étapes, laissant la liberté aux différents états et territoires de les mettre en œuvre à leur rythme.

Les différentes phases du déconfinement progressif australien

La première étape consistait à autoriser les groupes de 10 personnes dans les lieux publics et les entreprises, et à accueillir 5 personnes chez soi. Elle permettait aux restaurants, café, bibliothèques, boutiques et centres commerciaux, de rouvrir leurs portes et autorisait les voyages au sein d’une même région. Le télétravail devait être privilégié.

La deuxième phase du déconfinement étendait l’autorisation de se réunir à 20 personnes, en tous lieux, et prévoyait la réouverture des salles de sport, cinémas, musées, parcs d’attraction et instituts de beauté, ainsi que certains déplacements inter-états. Le télétravail devait toujours être privilégié, dans la mesure du possible.

Enfin, la dernière étape du déconfinement rendait possible les rassemblements de 100 personnes, tous les déplacements inter-états ainsi que certains voyages étudiants internationaux.

Le déconfinement australien s’est accéléré début juillet

Vendredi 12 juin, le gouvernement australien a annoncé qu’il comptait accélérer la levée des restrictions. Depuis le début du mois de juillet, les stades peuvent accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs munis d’un ticket, et les événements intérieurs ne sont plus limités en nombre, bien qu’ils restent soumis à une distanciation sociale (une personne pour quatre mètres carrés). Les étudiants étrangers peuvent également se rendre en Australie, sous condition que l'État où il souhaite se rendre ait bien rouvert ses frontières. Les boîtes de nuit, quant à elles, sont toujours fermées.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.