AVC, diabète : faire des étirements passifs réduit les risques

Pour améliorer votre circulation sanguine, et par effet domino prévenir les AVC ou même le diabète, il faut faire des étirements ! C’est ce qu’assurent des chercheurs de l’université de Milan.

En France, environ 150 000 personnes sont atteintes d'AVC chaque année et près de 3,3 millions vivent avec le diabète. Selon une nouvelle étude parue dans le Journal of Physiology, faire des étirements passifs peut prévenir ces troubles.

Les étirements passifs améliorent la circulation sanguine

Un étirement passif est l’allongement lent d'un groupe musculaire, à la recherche d'un gain d'amplitude, grâce à une force extérieure comme l'action de la pesanteur par le poids de son propre corps ou l’aide d’une autre personne.

Pour leur étude, les chercheurs ont divisé 39 participants en bonne santé en deux groupes. L’un devait faire des étirements de jambes 5 fois par semaine pendant 12 semaines et l’autre n’avait rien à faire. Ils ont ensuite été soumis à plusieurs examens. 

Les résultats ont révélé des bénéfices à faire ce type d'exercices pour la santé. Le flux sanguin ainsi que les capacités de dilatations des artères des jambes et des bras, étaient améliorés chez les personnes qui faisaient des étirements passifs. Les rigidités musculaires étaient également moins importantes. 

Selon l’équipe italienne, ces changements peuvent avoir des implications positives sur plusieurs troubles comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. En effet, ces pathologies  sont caractérisées par des modifications du flux sanguin, en raison d'une altération du système vasculaire.

Si vous voulez mettre à profit cette découverte, la rédaction vous propose plusieurs étirements passifs à faire à la maison dans notre diaporama. 

AVC : de nouvelles recherches pour connaître les effets sur les malades

Les scientifiques souhaitent faire des expériences supplémentaires pour déterminer si les étirements passifs ont les mêmes effets bénéfiques chez les patients souffrant d'une maladie vasculaire. Ils voudraient aussi savoir si ce programme d’exercice pourrait ou non servir de nouveau traitement sans médicament pour améliorer la santé vasculaire et réduire le risque de troubles comme le diabète. 

L’équipe de l’université de Milan met aussi en avant que ses travaux pourraient être utiles lors d’une hospitalisation. Pour eux, les étirements peuvent être utilisés pendant un séjour à l’hôpital ou après des interventions chirurgicales, afin de préserver la santé vasculaire lorsque les patients sont peu mobiles.

Étirements : les effets bénéfiques connus

Les étirements sont rarement perçus comme une forme d’exercice car ils donnent l’impression que l’on fait peu d’effort. Mais s’ils font peu transpirer ou participent peu à la perte de poids, ils font travailler les muscles de manière douce. Autre avantage : ils permettent de garder la forme, la souplesse et éviter les courbatures après l’effort. 

Par ailleurs, si vous avez des troubles du sommeil ou des difficultés d’endormissement, faire quelques exercices avant d’aller au lit libère les tensions musculaires et aident à tomber dans les bras de Morphée. 

Comment bien s’étirer ?

L’étirement ne nécessité pas un gros investissement financier. Une tenue de sport confortable suffit. Pendant les exercices - présentés dans notre diaporama - ne forcer pas les mouvements. Tenez au moins la position 10 secondes au début. Autre point important : pensez à bien respirer pendant les exercices.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète