Parfum et soleil : 5 dangers que vous ignorez encore !

Été et parfum ne font pas bon ménage ! Alors que la saison estivale a débuté, une dermatologue nous met en garde sur les dangers auxquels on s’expose si on se parfume avant l’exposition au soleil. Taches brunes, dermite de contact, irritation… On passe en revue les dangers du parfum en été !
Parfum et soleil : 5 dangers que vous ignorez encore !

Les parfums font partie de nos rituels beauté du matin et nous ne sommes pas prêts à les abandonner. Pourtant, en été, il vaut mieux se montrer prudent. Si les grands noms de la parfumerie ne prennent pas le risque de commercialiser des parfums dangereux, aucun parfum n'est prévu pour être porté en plein soleil.

Nina Roos, dermatologue nous met en garde via son site web sur les dangers que vous encourrez si vous vous abusez du parfum pendant la saison estivale. Elle parle notamment des -ô combien horribles- taches brunes.

"Il s'agit d'une réaction de phototoxicité : certains ingrédients non toxiques à l'ombre, deviennent très irritants sous l'effet du soleil, et déclenchent une pigmentation foncée, tenace et durable sur les zones où le parfum a été appliqué ou a coulé", explique la spécialiste.

On passe en revue les dangers du parfum au soleil dans notre diaporama.

Parfum et soleil : quels sont les ingrédients indésirables ?

Selon Nina Roos, les bergaptènes, sont présents naturellement dans l'huile essentielle des fruits de citrus (Rutacea) constituent les premières substances indésirables identifiés dans les parfums.

"En cosmétologie, le bergaptène est utilisé comme matière première aromatique en parfumerie. Mais en raison de son caractère phototoxique, l'ajout direct de bergaptènes dans les cosmétiques est interdit depuis 1996 en Europe. Pour les bergaptènes présents naturelleemnt dans les huiles essentielles ou dans certains extraits végétaux, leur concentration est limitée", explique la dermatologue.

En outre, de façon générale, toutes les huiles essentielles d'agrumes sont photosensibilisantes et risquent de vous provoquer les taches brunes (orange, citron, bergamote...).

"Concernant l'alcool [présent dans les parfums, ndlr], il peut y avoir des différences entre la théorie et la pratique. En théorie, la parfumerie doit utiliser un alcool non dénaturé, non photosensibilisant. En pratique, compte tenu des nombreuses contrefaçons, difficile de savoir exactement ce qu'elles contiennent", met en garde la spécialiste.

Enfin, il est important d’éviter tous les ingrédients auxquels on se sait allergique. "Car quelle que soit l'origine d'une irritation cutanée, elle risque de pigmenter au soleil", ajoute Nina Roos.

Allergie au parfum : quels symptômes doivent alerter ?

Les réactions allergiques aux parfums ou en général déclenchent des symptômes aussi désagréables que variées. On mentionne :

  • les céphalées modérées ou sévères ;
  • les irritations cutanées, démangeaisons, et éruptions ;
  • les éternuements la toux et l’écoulement nasal, aussi appelé rhinite allergique ;
  • les difficultés respiratoires, vertiges, et fatigue ;
  • les courbatures musculaires ;
  • les yeux aqueux, rouges, et irritants ;
  • l’incapacité de se concentrer ;
  • le gonflement - ou angio-œdème ;
  • les nausées et vomissements.

Trouver la couverture santé adaptée à votre besoin ! Télécharger gratuitement le guide mutuelle Retraite

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Parfum + soleil: je peux ou pas ?, Nina Roos