Covid-19 : comment votre masque peut vous contaminer !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteDepuis le déconfinement de la France, le port du masque est devenu obligatoire pour se rendre dans les commerces ou dans les transports en commun. Attention, cet accessoire peut aussi se transformer en ennemi juré ! S'il est mal utilisé, le masque peut devenir un vecteur de contamination au coronavirus. Explications dans notre diaporama avec l'aide du Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Avant le déconfinement de la France, Emmanuel Macron avait d'ores et déjà annoncé que les citoyens devraient être munis d'un "masque grand public" lors de leurs sorties. De nombreux experts appellent d'ailleurs à généraliser cette pratique. L'enjeu ? Limiter la projection de postillons infectieux lors des déplacements autorisés des Français.

En effet, les personnes asymptomatiques peuvent transmettre le coronavirus sans le savoir, juste en parlant. Les masques permettent donc de réduire la transmission, et ce, même les personnes ne présentant pas de symptômes.

"Le masque barrière est un masque en tissu destiné au public et notamment à toute personne saine ou asymptomatique, indique l'association Afnor. L’usage d’un masque barrière n’exonère aucunement l’utilisateur de l’application systématique des gestes barrières, qui sont essentiels, ainsi que des règles de distanciation sociale visant à lutter contre les infections virales".

Masque et Covid-19 : une réanimatrice appelle à la prudence

En effet, le masque à lui seul ne suffit pas à vous protéger contre le Covid-19. Il peut même causer du tort et favoriser l'infection. C'est ce que tente de faire comprendre la réanimatrice et membre du Conseil Scientifique, Lila Bouadma, au micro de Brut.

"Le masque peut être une fausse sécurité si on l’utilise mal. Ce n’est pas si simple que ça, à l’usage comme au quotidien. Le masque peut être un vecteur de contamination", alerte-t-elle.

Sans le savoir, vous commettez chaque jour un nombre incalculable d'erreurs qui vous mettent en danger. Vous pensez être protégé par votre masque, mais ces mauvaises habitudes risquent de le rendre inefficace, voire contaminant. Dans certains cas, il peut même être plus risqué de porter le masque que de ne pas en avoir. C'est ce que la scientifique a voulu démontrer. Découvrez à travers notre diaporama de quelles façons votre masque peut vous contaminer au coronavirus et infecter les personnes autour de vous, avec l'aide du Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Comment dois-je porter mon masque ?

Avant de passer en revue les limites du masque, on refait un point sur les bonnes manière de le porter pour optimiser son efficacité. Ces conseils s'appliquent si vous portez un masque en tissu ou jetable.

Pour commencer, sachez que votre masque est composé d’une barrette  qui permet de l’ajuster sur le nez. En outre, avant de vouloir le mettre, il est aussi important de comprendre qu'il a un sens : le côté plus foncé correspond à l’extérieur du masque, explique la réanimatrice.

Il est recommandé de porter votre masque sur une peau nue, après s'être lavé les mains à l’eau et au savon ou en utilisant une solution hydroalcoolique

"Placer le masque barrière sur le visage (bouche et nez couverts ainsi que le menton)", conseille Afnor. Attention, si le masque ne recouvre pas votre nez, vous risquez de propager le virus. Le masque perd alors son efficacité.

Passez les attaches derrière vos oreilles et essayez de ne pas toucher le chiffon qui recouvre votre bouche et votre nez, pour ne pas contaminer la surface. Vérifiez que votre masque couvre bien le menton. Puis, ajustez le masque en pinçant la barrette sur le nez.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste

Tuto : bien mettre un masque (et les dangers si on le met mal), Brut