Covid-19 : Ariane Seguillon (Demain nous appartient) se livre sur son hospitalisation

Il y a trois semaines, Ariane Séguillon annonçait à ses fans qu’elle avait été infectée par le coronavirus. Pour ensuite donner des nouvelles peu rassurantes sur Instagram, le 11 mars dernier. Sur une photo - que nous vous partageons dans ce diaporama - on pouvait la voir allongée sur un lit d’hôpital et sous respirateur artificiel, l’air affaibli.

Heureusement, l'interprète de Christelle Moreno, dans la série Demain nous appartient, va mieux. Tout juste rétablie, elle s'est confiée sur son hospitalisation dans une interview accordée à Télé-Loisirs, indiquant notamment avoir contracté le variant anglais.  

“Je me bats contre le coronavirus avec énormément de fièvre et des problèmes respiratoires”

Lundi 8 mars, c’est dans une vidéo partagée en story que l’actrice déclarait être malade. “Je vous fais un petit post sans filtre. Je me bats contre le coronavirus depuis six jours avec énormément de fièvre, des problèmes respiratoires et c’est vraiment très dur”, racontait-elle à ses 110 000 abonnés. “Je vous recommande de faire attention pour ne pas attraper cette vacherie et je vais m’en sortir parce que je suis forte, mais c’est un moment très difficile”.

Malgré sa ténacité, la star de Demain nous appartient n'a pas échappé à l'hospitalisation et a même été intubée. Elle a néanmoins tenu à rassurer ses fans et à les remercier pour leur soutien dans une autre story, publiée quelques jours plus tard. On pouvait la voir allongée dans son lit d’hôpital, sous oxygène, mais en légende de ce cliché, elle précisait que la fièvre s'était enfin stabilisée.

"Ça, c'est ma tête quand pour la première fois depuis 10 jours je n'ai pas plus de fièvre deux fois de suite et que, en plus, j'ai vos messages de soutien d'amour", commente-t-elle, sans se départir de son autodérision malgré sa lutte contre la maladie.

L'actrice, contaminée par le variant anglais

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs et publiée ce vendredi 26 mars 2021, la star est revenue sur son combat contre la Covid-19. C'est à la fin du mois de février qu'elle a commencé à développer les premiers symptômes de la maladie.

"J'étais extrêmement fatiguée", explique-t-elle. "C'était une fatigue anormale. On est testé toutes les semaines sur le tournage de Demain nous appartient, mais j'étais en repos cette semaine-là. Je suis allée me faire tester à la pharmacie : le test était négatif. Le lundi, j'ai refait un autre test qui était positif. Puis un autre qui a indiqué que j'avais le variant anglais". 

Néanmoins, Ariane Séguillon avoue qu'elle ne comprend pas bien comment elle a pu contracter le virus, étant donné qu'elle a "toujours fait très attention". Elle ajoute : "C'est quelque chose d'extrêmement violent qu'on ne voit pas et qui peut toucher tout le monde. Je suis jeune, je suis très sportive. Je n'avais aucune raison d'être touchée de manière aussi forte".

"J'ai vraiment cru que j'allais crever"

Et pour cause, l'actrice a commencé à avoir un peu de fièvre, avant de monter rapidement jusqu'aux 40 °C. "Elle n'est jamais redescendue, même avec la prise de Doliprane. J'étais suivie de près par mon médecin généraliste qui m'a aussi donné des antibiotiques, pour éviter l'infection pulmonaire et l'embolie". Elle prenait ce traitement par voie veineuse et devait donc se faire elle-même une piqûre tous les jours.

Évidemment, pour éviter de contaminer son entourage, la star s'est immédiatement confinée à son domicile. "Mon fils Dorian avait l'interdiction formelle de m'approcher", précise-t-elle. 

Malgré le repos et la prise de paracétamol, son état ne s'est pas arrangé. Pire, il s'est dégradé. "À partir du cinquième jour, cela a été la descente aux enfers. Je suis partie à l'hôpital avec les pompiers, mais ils m'ont renvoyée chez moi, car il y avait trop de monde et j'avais encore assez d'oxygène. Puis, l'oxygène est encore descendu et j'ai été hospitalisée. Et j'ai vraiment cru que j'allais crever", confie Ariane.

"Plus personne ne peut vous approcher"

Elle révèle également que cette sensation d'étouffer, de manquer d'oxygène, était "extrêmement anxiogène", quand bien même elle a un tempérament de battante. Et revient sur la "très grande solitude" vécue par les patients à l'hôpital : "plus personne ne peut vous approcher. C'est très dur", explique-t-elle, avant de remercier le personnel soignant pour leur présence et le travail formidable qu'ils effectuent au quotidien. 

Finalement, la comédienne a pu regagner son domicile dès lors qu'elle a pu se passer d'oxygène, en suivant un protocole strict. "On prend de la cortisone à haute dose pendant plusieurs jours", détaille-t-elle.

Aujourd'hui, elle est encore en convalescence, même si elle va beaucoup mieux. "Je tousse plus ou moins, je suis encore très, très fatiguée. J’en ai encore pour plusieurs mois m'ont dit les médecins". N'étant plus contagieuse, elle a toutefois pu regagner les plateaux de tournage, où elle a retrouvé toute l'équipe qui l'avait si bien soutenue - à distance - pendant son hospitalisation. 

Ariane Séguillon a pu compter sur le soutien de ses fans et de ses collègues

En plein tournage lorsqu'elle était à l'hôpital, ses collègues sur la série de TF1 lui ont adressé un message de soutien que la comédienne a également partagé. On peut y voir un clap cinématographique sur lequel est écrit “Big bisous Ariane”. Ce à quoi l’interprète de Christelle Moreno a répondu : “Merci mes DNA d’amour, vous me manquez”. 

Récemment, l’actrice avait aussi fait parler d’elle pour son impressionnante perte de poids. Une nouvelle plus positive, puisque cet amaigrissement était dû à sa nouvelle passion pour la boxe et non à une maladie. Elle évoquait aussi son long combat contre la boulimie. Dans ce diaporama, vous pouvez aussi découvrir les clichés de la star juste avant son hospitalisation.

Sources

PHOTO Ariane Séguillon frappée par le coronavirus : la comédienne de Demain nous appartient hospitalisée, Voici, 11 mars 2021. 

"J'ai vraiment cru que j'allais crever" : Ariane Séguillon (Demain nous appartient) nous raconte son combat contre le variant anglais du coronavirus, Télé-Loisirs, 26 mars 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.