COVID-19 : 10 departements ou les reanimations se remplissent a nouveau

Nombre de patients positifs à la COVID-19, hospitalisations, taux d’incidence inférieur au seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants… Tous les indicateurs sanitaires sont à la baisse. Le Conseil scientifique souligne d’ailleurs cette amélioration dans son avis du 7 octobre 2021. “Depuis la rentrée scolaire début septembre, les indicateurs épidémiologiques sont en constante amélioration”, se réjouissent les experts ajoutant ensuite “Cette amélioration de la situation sanitaire permet la reprise d’activités économiques et sociales dans des conditions se rapprochant de la normale”. 

Les 12 membres reconnaissent toutefois qu’il reste de nombreuses inconnues comme une potentielle baisse d’efficacité des vaccins ou encore l'arrivée possible de nouveaux variants. Par ailleurs, “la saison automnale et hivernale est propice à la circulation et à la transmission des coronavirus en Europe, possiblement favorisée par un relâchement des mesures barrières”, notent-ils. Le rapport remarque un recours moins assidu aux gestes barrières comme le lavage des mains ou du port du masque dans les lieux non obligatoires ces derniers mois.

Certaines régions voient d'ailleurs les contaminations et les hospitalisations augmenter, même si elles restent encore pour la plupart en dessous des seuils d’alerte. Découvrez les 10 départements où les patients ont afflué dans les services de réanimation dans notre diaporama. 

Le pass sanitaire localisé “plutôt écarté”

Le conseil scientifique a profité de son nouveau rapport pour évoquer “l’avenir” du pass sanitaire. Il préconise une « sortie différée du passe sanitaire après une période de préparation à la sortie (entre le 15 novembre et la fin d’année 2021) ».

Cette phase de transition permettrait "la poursuite de la vaccination des personnes les plus âgées et à risque (primovaccination et 3ᵉ dose qui doivent être accélérées) et de mieux évaluer l'impact de la vaccination sur l'infection à moyen terme” ainsi que  “l’impact du refroidissement climatique à l’automne".

Par contre, les experts déconseillent la mise en place d’un pass sanitaire localisé. "les scénarios de déclinaison départementale ou régionale de levée du pass sanitaire, en fonction d’indicateurs épidémiologiques observés, sont plutôt écartés". Ils mettent en avant qu’il existe souvent d’importantes variations sur un même territoire et que la mesure serait complexe à suivre. 

Les scientifiques préféreraient le maintien du dispositif uniquement dans les lieux à risque comme les bars, les concerts, les discothèques, les restaurants en intérieur ou les salles de sport et un assouplissement pour les restaurants en extérieur, les lieux culturels (à l’exception des concerts), les centres commerciaux et les trains.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Covidtracker consulté le 8 octobre 2021. https://covidtracker.fr/dashboard-departements/

Avis du conseil scientifique du 7 octobre 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.