Courses : comment se faire livrer sans etre contamine par le Covid-19

Le coronavirus cause un bouleversement inédit en France. La propagation de ce virus est si rapide, que les Français sont confinés à leur domicile pendant plusieurs semaines. Les déplacements sont limités au strict minimum : se rendre à la pharmacie, promener son chien ou aller faire des courses de premières nécessités.

Vous êtes de plus en plus nombreux à choisir de vous faire livrer vos courses afin d'éviter tout risque de contamination. Les enseignes de grande distribution ont allongé leurs délais de livraison afin de pouvoir livrer le maximum de monde possible. Certaines proposent même un système de livraison gratuite pour les personnes âgées et les plus fragiles.

En effet, durant le confinement, la livraison de denrées alimentaires est autorisée. En outre, de nombreuses enseignes comme Amazon ou Fnac Darty ont annoncé avoir modifié leur politique des distributions. "Les employés de nos centres de distribution se concentreront sur la réception et l’expédition des produits dont les clients ont le plus besoin à l’heure actuelle", a déclaré le gérant d’Amazon. 

À titre d'information, parmi les produits jugés "indispensables", on mentionne aussi les produits de puériculture, d'hygiène, la santé et la nourriture pour animaux. Néanmoins, si les livraisons sont toujours autorisées, ce n'est pas sans conditions.

"La livraison de colis reste autorisée dans le strict respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et de protection maximale des personnes qui manipulent ces colis", atteste le gouvernement.

En effet, en vous faisant livrer vos courses, vous courrez aussi un risque de contamination.

Livreurs : leurs itinéraires ne leur permettent pas toujours de suivre les procédures de sécurité

"Avec plus de 50% de la population américaine vivant sous des restrictions de séjour à domicile, les entreprises qui livrent des produits alimentaires et ménagers sont inondées de commandes, relaye la presse américaine. Les chauffeurs-livreurs de plusieurs entreprises déclarent que leurs itinéraires bondés ne leur permettent pas de suivre les procédures de sécurité recommandées, comme s'arrêter pour se laver les mains".

"Un chauffeur Uber qui a montré des symptômes de COVID-19 a déclaré qu'il ne pouvait pas bénéficier d'un congé de maladie payé sans diagnostic confirmé, mais en raison de la pénurie de tests, il était impossible d'en obtenir un. Il a continué à travailler", rapporte le média américain WebMD.

"Certains employés de sous-traitants d'Amazon ont déclaré que les fourgonnettes et les bacs ne sont pas toujours désinfectés et qu'ils ne reçoivent pas d'équipement de protection individuelle - parfois, ils n'ont même pas de désinfectant pour les mains". Si Amazon exige ces mesures, dans la pratique, les entreprises individuelles peuvent ne pas respecter leurs obligations. Des informations loin d'être rassurantes.

Le virus serait viable 24h sur du carton !

Pour rappel, des experts nous mettaient en garde en assurant que le coronavirus pourrait survivre sur les surfaces plusieurs heures. Une recherche parue au sein du New England Journal of Medicine a révélé que le virus était viable jusqu'à 24 heures sur du carton et même plus longtemps sur du plastique et acier inoxydable.

Ne soyez pas tentés d'annuler toutes vos commandes. Joseph Vinetz, MD, professeur de maladies infectieuses à l'Université de Yale, assure de son côté que "personne n'a contracté cette infection dans le monde à cause d'un colis. Vous pouvez détecter le virus sur du carton avec un test moléculaire, mais cela ne signifie pas qu'il peut vous infecter".

Néanmoins, il est essentiel de ne prendre aucun risque. Pour continuer de vous faire livrer vos courses et colis sans risque, le gouvernement partage plusieurs règles de précaution à respecter scrupuleusement. On vous en dit plus dans notre diaporama !

N'ayez aucun contact avec le livreur !

1/4
Courses : comment se faire livrer sans être contaminé par le Covid-19

"Les livraisons s’effectueront en priorité dans les boîtes aux lettres. Les expéditeurs sont encouragés à optimiser la taille de leurs colis, afin de faciliter au maximum ce type de livraison", explique le gouvernement.

En cas de livraisons n’entrant pas en boîte aux lettres normalisée, le livreur vous préviendra en frappant ou en sonnant à votre porte.

Si vous vous faites livrer vos courses, le livreur déposera le colis sur le pas de votre porte et s’écartera immédiatement (distance de minimum 1 mètre de la porte), avant que vous lui ouvriez. Évidemment, le livreur ne doit pas vous demander de signature manuscrite. Le virus peut survivre quelques heures sur des surfaces. Les objets manipulés, comme un stylo et poignée de porte, peuvent être des vecteurs de transmission.

"L’objectif est de ne pas être en contact proche et, en particulier, de ne pas se passer le colis de la main à la main", justifie le gouvernement.

En effet, le coronavirus se transmet principalement par les postillons, toux, éternuements et à moindre degré par la parole, nous expliquait le Pr Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg. On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est suffisant pour transmettre la maladie.

Courses : attendez quelques secondes avant d'ouvrir votre porte

2/4
Courses : comment se faire livrer sans être contaminé par le Covid-19

Le gouvernement demande aux personne d'attendre quelques secondes avant d’ouvrir la porte, histoire de permettre à la personne qui livre le colis de s’en écarter.

Bien se laver les mains après la réception des courses

3/4
Courses : comment se faire livrer sans être contaminé par le Covid-19

Le gouvernement recommande de bien vous laver les mains après la réception de vos courses (ou l’ouverture du colis). Les mains non lavées constituent un des principaux vecteurs de transmission

Laissez-vos produits quelques jours dans le placard avant de les consommer

4/4
Courses : comment se faire livrer sans être contaminé par le Covid-19

"Comme les produits livrés sont généralement prélevés dans les rayons des supermarchés, le risque que les emballages soient contaminés n’est ni plus ni moins élevé que lorsque l’on fait soi-même les courses", souligne 60 Millions de Consommateurs.

Des experts conseillent ainsi de laisser vos boîtes en carton ou plastique (riz, lentilles, pâtes, etc.) quelques jours dans votre placard, avant de les toucher à nouveau ; pour les produits frais ou surgelés, ôtez le suremballage en carton, lavez-vous de nouveau les mains, puis rangez les produits au réfrigérateur ou au congélateur.

"Toutefois, la livraison à domicile évite le risque d’approcher un client potentiellement malade. Elle supprime également les manipulations de cartes de paiement ou de monnaie aux caisses", maintient l'association de consommateurs.

Sources

Précautions sanitaires à respecter dans le cadre de la livraison de colis, Gouvernement, 19 mars 2020

Coronavirus: est-il sûr d'obtenir des livraisons ?, WebMD, 25 mars 2020

Courses alimentaires et Covid-19 : 7 questions qu’on se pose, 6 Millions de Consommateurs

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.