Coronavirus : quels sont les symptomes a surveiller ?

Le nouveau coronavirus SARS CoV-2 a parcouru du chemin depuis son apparition sur le marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine en décembre dernier. Il est désormais présent dans le monde entier, et notamment en France, où le gouvernement a déterminé des mesures d'isolement strictes. 

Coronavirus : comment est-on contaminé ?

Les personnes porteuses du virus transmettent la maladie via les microgouttelettes respiratoires rejetées par le nez ou la bouche lorsqu’elles toussent, éternuent ou se mouchent. De plus, les germes ainsi expulsés peuvent contaminer les objets ou les surfaces qui entourent les patients. Les personnes saines qui inhaleront ces gouttelettes ou toucheront des éléments infectés, risquent de contracter à leur tour la maladie.

Le risque d’être contaminé par une personne ne présentant aucun symptôme est faible, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Toutefois, l’organisme international précise “beaucoup de personnes atteintes ne présentent que des symptômes discrets. C’est particulièrement vrai aux premiers stades de la maladie. Il est donc possible de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui n’a, par exemple, qu’une toux légère, mais qui ne se sent pas malade”.

Le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg, explique "les symptômes (ce que l’on éprouve) et les signes physiques (ce que l’on constate) les plus fréquents sont la fièvre, la toux et la fatigue (asthénie) : ce sont les signes principaux de la maladie". Il explique comment différencier ces symptômes de ceux d'une grippe dans notre diaporama.

En combien de temps peut-on guérir ? 

Le 10 mars dernier, le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon indiquait que 98 % des personnes contaminées en France allaient guérir de l'infection. Mais en combien de temps ? 

Le Dr Henri Partouche, médecin généraliste et membre de la commission spécialisée des maladies infectieuses, précise à nos confrères de BFMTV : "les patients ayant une infection respiratoire haute ou basse bénigne auront des symptômes qui dureront moins de 14 jours - en règle générale 5 à 10 jours. Sauf la toux qui peut persister plusieurs semaines".  

Il précise qu'on en guérit "comme toute infection virale" : naturellement, grâce à son système immunitaire. En outre, les patients pourraient rester contagieux jusqu'à 4 semaines après l'apparition des premiers symptômes, d'après une étude menée sur 191 patients chinois et publiée dans la revue The Lancet

À quel point, le coronavirus est-il dangereux ?

Une étude de l’OMS, réalisée en février à partir des données de 56 000 malades du COVID-19, estime que 80 % des cas présentent une forme mineure de la maladie. 14 % souffrent de symptômes sévères et 6 % des patients sont dans un état critique

Le taux de létalité mondial calculé est de 3,4 %, mais le taux français est de  2,2 %. Initialement, ce taux de létalité était estimé à 2 % : on voit qu'il varie selon le contexte, et évolue chaque jour en fonction du nombre de cas et de décès.

Coronavirus : comment fait-on le diagnostic ? 

Les personnes ayant été en contact avec des malades ou ayant séjourné dans des lieux à risque, qui présentent de la fièvre et/ou des symptômes respiratoires, ne doivent pas se rendre directement chez leur médecin traitant ou aux urgences. Il est préférable de contacter le 15

Face à un cas suspect validé par le SAMU et par un infectiologue référent, il sera réalisé un test diagnostic spécifique  de la maladie du Coronavirus. Il s’agit d’un prélèvement microbien dans le nez effectué avec un écouvillon, une sorte de long coton-tige. Ce dernier sera envoyé à un laboratoire spécialisé et agréé. Les résultats sont disponibles entre 3 et 5 heures après la réalisation de l’examen. 

Le Centre national de référence des virus des infections respiratoires de l’Institut Pasteur qui a développé cet outil précise que de nombreux hôpitaux du territoire national français disposent maintenant de cet outil.


Comment me protéger du coronavirus SARS-CoV2 ? 

Plusieurs gestes simples permettent de préserver votre santé et celle de votre entourage lors d’une épidémie comme celle du COVID-19 :

  • se laver les mains très régulièrement avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon, surtout avant de les porter à sa bouche ou de toucher un élément qui va aller à sa bouche ;
  • saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades ;
  • se tenir au minimum à 1m50 des personnes qui toussent ;
  • tousser ou éternuer dans son coude
  • éviter de toucher son visage (yeux, nez, bouche) ;
  • utiliser des mouchoirs à usage unique ;
  • porter un masque si on a des symptômes.

 

Une toux sèche

1/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

La toux est l'un des premiers symptômes de la maladie Covid-19 et elle manque rarement au tableau clinique. Le professeur Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU Strasbourg, explique "Le début est progressif, à la différence de la grippe qui commence plus brutalement."

Cette toux est sèche : c’est-à-dire que le malade ne crache pas du tout. Le spécialiste ajoute "il semble y avoir moins souvent qu’au cours de la grippe une surinfection bactérienne bronchique : c’est la raison pour laquelle la toux reste sèche. En effet, une toux strictement virale est toujours sèche".

Ce symptôme est rarement inquiétant pour la santé "à moins qu’elle ne devienne si intense qu’elle ne gêne la respiration. Mais c'est rare. On observe cette complication dans la coqueluche qui est une bronchite bactérienne" précise l'expert.

Il est toutefois possible d'avoir le coronavirus sans toux, puisqu'environ un malade sur trois ne présente pas ce signe. 

Une fièvre peu élevée et progressive

2/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

Neuf patients sur dix atteints de coronavirus auraient de la fièvre. Avoir le Covid-19 sans fièvre est donc possible, mais peu fréquent. 

La fièvre au cours de l’infection CoVid-19 n’est pas très élevée. Elle avoisine les 38 à 39°C. Elle est ainsi moins forte qu'au cours de la grippe où elle dépasse souvent 39°5 C.

L'expert ajoute "Elle est significative à partir de 37°5 C au repos. En effet, la température monte toujours à l’effort. Et monter un escalier suffit par exemple".

Maux de gorge et mal de tête

3/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

Les maux de gorge et les céphalées (mal de tête) ont aussi été observés chez de nombreux patients infectés par le coronavirus SARS-CoV 2. “Toutefois, ils sont nettement moins fréquents que lors de la grippe”, indique l’expert.

Certains malades présentent aussi une congestion ou un écoulement nasal. En revanche, il est important de noter que cela est bien plus rare chez les patients atteints de Covid-19 que chez les personnes qui souffrent de la grippe. 

Douleurs musculaires et diarrhée modérée

4/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

Pendant une infection COVID-19, des douleurs musculaires peuvent survenir (moins intenses qu’au cours de la grippe) ainsi qu’une diarrhée modérée. Dans certains cas, des vomissements ont aussi été observés. 

Le professeur Stéphane Gayet prévient que tous les malades ne sont pas atteints de la même manière par le virus. “Certaines personnes ont des signes seulement discrets et ne se sentent pas tellement malades” précise-t-il.

Difficultés respiratoires ou essoufflement

5/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

Le Coronavirus SARS CoV 2 provoque une maladie infectieuse des poumons. Ainsi en plus de la toux, d’autres troubles respiratoires ont été répertoriés chez les patients. Un tiers d’entre eux sont modérément essoufflés (dyspnée modérée). 

De plus, un léger état confusionnel est observé chez le malade dans 10 % des cas. Les personnes ainsi touchées ne savent plus très bien où elles en sont. Ce signe est provoqué par le manque d’oxygène (hypoxémie). En cas de difficultés respiratoires, appelez immédiatement votre médecin. 

Trouble du goût et de l'odorat (anosmie)

6/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

Parmi les signes rares, mais qui existent, on peut citer une petite perte du goût et/ou de l'odorat - également appelée anosmie.

Ces symptômes peuvent aussi se manifester en cas de grippe, comme l'a rappelé Michel Cymes sur le plateau de C à vous, lundi 16 mars : "le virus de la grippe peut fusiller les filets olfactifs qui se trouvent entre les deux yeux. Il y a des gens qui, après une grippe, n'ont plus eu d'odorat".

Les signes dangereux à surveiller

7/7
Coronavirus : quels sont les symptômes à surveiller ?

Certains symptômes du CoV-19 peuvent être dangereux pour les personnes atteintes et fragiles.

"Le signe à surveiller en priorité est la cyanose (coloration) des lèvres et des ongles", explique le Pr Stéphane Gayet.

Il faut aussi se montrer attentif et prudent si le patient a un pouls très rapide (plus de 85 par minute), une chute de la pression artérielle (en dessous de 9), des marbrures (livedo) sur l’abdomen et les membres inférieurs, une dyspnée intense ou encore un état confusionnel.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU Strasbourg.

Clinical course and risk factors for mortality of adult inpatients with COVID-19 in Wuhan, China: a retrospective cohort study, The Lancet, 9 mars 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.