Combien de temps dure l'immunité induite par une infection par le SARS-CoV-2 ? Pour l'instant, les chercheurs ne peuvent encore se prononcer. Mais quelques pistes sont en cours.

Une immunité difficile à cerner

"Normalement, si vous contractez le virus du Covid-19, vous êtes immunisé. Et cela vaut pour tous les virus : lorsque vous attrapez la grippe saisonnière par exemple, vous êtes immunisé contre celle de cette année", assure le Dr Ballongue.

Pour le Dr Jean-Charles Gagnard, nous ne connaissons pas encore assez le virus pour savoir s'il est immunisant ou non.

Des tests sérologiques sont en cours de validation pour savoir si l'on a été en contact avec le SARS-CoV-2 et pour confirmer la présence d'une "cicatrice sérologique" qui correspond à la présence d'anticorps, souligne l'infectiologue. "Il faut espérer que ces anticorps soient immunisants mais pour l'instant, c'est non connu. Les données tendent à nous montrer que les cas de récidive d'infection sont rares donc il y a tout lieu de penser que l'infection est immunisante".

Cette immunité s'applique aussi si vous avez été en contact avec un malade.

Ainsi, d'après le Dr Ballongue, il est fort probable que "tous les soignants qui luttent contre le coronavirus et qui soignent les malades soient déjà immunisés". Un propos que confirme notre autre expert.

Les personnels soignants étant en contact fréquent avec les malades Covid19 s'exposent, avec les durées de travail à rallonge, à faire des erreurs dans les protections (manger et boire sur son lieu de travail possiblement contaminé, faire un geste en urgence sans avoir le temps de bien mettre les vêtements de protection...) donc le risque est plus grand chez un soignant de se faire contaminer, précise le Dr Gagnard.

En revanche, cette immunité est valable uniquement pour une certaine durée.

Pendant combien de temps est-on immunisé ?

Au vu du manque de recul que l'on a sur le virus, les meilleures sources d'information pour répondre à cette question sont les données accumulées sur d'autres coronavirus, comme le souligne le Dr Seth Berkley, président-directeur général de l'alliance GAVI pour l'immunisation et les vaccins : "c'est le troisième coronavirus à aller dans la population humaine en 20 ans, et il ne semble pas avoir provoqué d'immunité à vie chaque fois, ni même d'immunité à long terme", explique-t-il sur "Le Quotidien du Médecin".

Dans ce contexte, les stratégies de certains gouvernements basées sur l'immunité de groupe (comme la Suède, ndlr), "peuvent fonctionner pour atténuer l'épidémie en cours, espère Frédéric Tanguy, spécialiste des virus à ARN du département de virologie de l'Institut Pasteur de Paris. Il est probable que chez tous les gens qui ont été infectés, l'immunité dure 3 à 6 mois. Si elle durait moins, ce serait exceptionnel pour un virus de ce genre."

Par ailleurs, dans le cas de l’épidémie de SRAS, également causée par un coronavirus, les personnes contaminées mais n’ayant pas déclenché la maladie bénéficiaient d’une immunité plus longue que celles ayant souffert de symptômes, selon un virologue cité par le New York Times. Mais dans tous les cas, la réponse du corps s’améliore après avoir développé des anticorps : une deuxième infection après la fin de la période d’immunité donnait lieu à des symptômes moins graves.

Enfin, il arrive un moment où vous n'êtes plus du tout immunisé "car les anticorps diminuent dans votre corps. Cela peut arriver au bout de plusieurs mois mais généralement c'est au bout de 10, 15 ou 20 ans", souligne le Dr Ballongue. C'est d'ailleurs pour garder cette immunité intacte que nous faisons des rappels de vaccins à l'âge adulte (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite...).

En attendant d'avoir plus de précisions sur cette immunité, tous les experts s'accordent sur le fait que seul un vaccin contre le Covid-19 pourrait être en mesure de procurer une protection à vie. Il ne reste plus qu'à attendre.

Immunité : pourquoi les tests de sérologie vont être cruciaux

Dans cette logique d'immunité, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que des tests de sérologie seraient bientôt disponibles. Celle-ci sert à mesurer à quel point la population a été contaminée par le nouveau coronavirus.

Les tests sérologiques montreront réellement la contagiosité de cette maladie et son taux de gravité (si 80% de la population française est positive ou si c'est 10%) le taux de morbidité (le pourcentage de personnes hospitalisées) et le taux de mortalité, détaille l'infectiologue.

Concrètement, ces tests consistent à prélever un échantillon sanguin (le plus souvent par une prise de sang) pour y rechercher la présence, ou non, d'anticorps. Ceux-ci sont produits lorsque le corps humain est infecté par un virus.

Ils apparaissent dans le sang et sont détectables "à partir du cinquième jour après l'infection, donc très précocement", explique au Parisien Antoine Flahault, professeur de santé publique à l'université de Genève. Un résultat positif prouve que la personne a été infectée.

Elle permettra aussi de dire si l'ensemble des habitants est suffisamment immunisé pour enclencher un déconfinement progressif du pays.

Des passeports d'immunité bientôt délivrés en Allemagne ?

Un de nos voisins, l'Allemagne, souhaite aller plus loin en délivrant des "passeports d'immunité". Grâce à ces documents, les autorités allemandes pourront plus facilement savoir quand rouvrir les écoles ou renvoyer les gens au travail.

Pour mener à bien ce projet, les autorités allemandes vont lancer une étude sur plus de 100 000 personnes pour identifier celles qui sont immunisées.

Mais la prudence reste de mise : cette mesure est très complexe sur un plan administratif et on ne sait pas au bout combien de temps une personne est immunisée après avoir eu le virus. Il faut en effet s'assurer que les personnes qui ont eu le coronavirus ne retombent pas malades.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Coronavirus : des "passeports d'immunité" pour ceux qui ont déjà contracté le Covid-19 ?, L'Express, 31 mars 2020.

Coronavirus : pourquoi les tests de sérologie vont être cruciaux, Le Parisien, 31 mars 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.