Alors que le pays compte 75 % de Français de 18 ans et plus entièrement vaccinés contre la Covid-19, Olivier Véran annonçait ce lundi 23 août sur BFM TV qu’une nouvelle injection de vaccin pourrait être proposée dès le mois prochain à certaines personnes en France.

"On pourrait démarrer début septembre”, expliquait le ministre des Solidarités et de la Santé. “Il y aurait forcément un délai d’au moins six mois entre la deuxième et la troisième injection". Ce mardi matin, la Haute Autorité de Santé s'est positionnée en faveur de ce nouveau protocole.

Un rappel vaccinal pour les plus vulnérables en France

"Les études récentes suggèrent une réduction de l’efficacité de tous les vaccins, en particulier contre le variant Delta. Cette baisse de la protection concerne essentiellement l’infection et les formes symptomatiques. On observe également une légère baisse d’efficacité sur les formes graves qui restent globalement bien couvertes par les vaccins", explique la HAS dans son communiqué.

L'agence recommande donc l’injection d’une dose de vaccin à ARN messager aux plus de 65 ans, "ainsi que pour toutes les personnes présentant des comorbidités augmentant le risque de formes graves et de décès". Elle propose d’injecter cette troisième dose en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière "dès lors qu’une personne sera éligible aux deux vaccinations". Selon l'autorité indépendante, "la majeure partie des publics prioritaires de la vaccination antigrippale présente également des risques de formes graves de Covid-19".

En ce qui concerne les plus jeunes, il n’y a pas de "donnée en faveur de l’administration systématique d’une dose de rappel au-delà des personnes ciblées par les annonces gouvernementales" et par l’avis de la HAS. L’agence précise toutefois que l’administration d’une dose de rappel deviendra probablement nécessaire au cours des mois qui viennent, sans qu’il soit encore possible à ce stade de se prononcer précisément ni sur la population cible ni sur le calendrier.

Ailleurs dans le monde, Israël a déjà pris les devants en proposant une nouvelle injection depuis le 1er août. Ainsi, toutes les personnes vaccinées et âgées de 60 ans et plus peuvent, sous conditions, recevoir une troisième dose.
Sur le vieux continent, la Hongrie est devenue le premier pays à offrir une troisième dose de vaccins à ses habitants, dans l’espoir de ralentir la prolifération du variant Delta. L’Allemagne et le Royaume-Uni vont aussi proposer cette troisième injection à partir de septembre. Et de l’autre côté de l’Atlantique, les États-Unis se préparent à appliquer le même protocole dès le 20 septembre.

Covid-19 : une 3ème dose est-elle vraiment nécessaire dès septembre ?

Ces prises de décisions ne sont pas partagées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). En effet, celle-ci considère que "les données actuelles n’indiquent pas que les rappels sont nécessaires".

Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’agence onusienne ajoute qu’il faut "attendre que la science nous dise quand les rappels sont nécessaires, quels groupes de personnes et quels vaccins ont besoin de rappels", dans une déclaration le 18 août à Genève.

Par ailleurs, l’OMS considère que cette troisième dose est éthiquement discutable. “Alors qu’une grande partie de la population mondiale attend toujours sa première dose, il est tout simplement immoral de considérer ou d’amorcer une troisième vague de vaccination dans les pays à haut revenus”, dénonce l’épidémiologiste Phionah Atuhebwe, du bureau africain de l’OMS, jointe par Le Devoir à Brazzaville, au Congo. Et pour cause, le continent africain doit encore composer avec une couverture vaccinale de moins de 2 %.

Enfin, comme le soulève Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, ce faible taux de vaccination dans plusieurs pays du monde va permettre au Sars-CoV-2 de continuer à circuler plus facilement, au risque de faire “évoluer le variant Delta et de le rendre encore plus virulent ou de faire apparaître de nouvelles souches de la maladie”.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3283153/fr/covid-19-la-has-precise-les-populations-eligibles-a-une-dose-de-rappel-de-vaccin

https://www.bfmtv.com/sante/covid-19-olivier-veran-envisage-une-3e-dose-de-vaccin-pour-les-plus-de-65-ans-des-septembre_AV-202108230402.html https://www.ledevoir.com/monde/626955/coronavirus-une-troisieme-dose-ethiquement-discutable-selon-l-oms 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.