Ecouter l'article :

Alors que l’Hexagone est frappé par la troisième vague de la pandémie, des doses de vaccin finissent régulièrement à la poubelle, en raison du manque de patients prioritaires souhaitant recevoir l’injection. En particulier en ce qui concerne le vaccin AstraZeneca, qui fait l’objet d’une méfiance grandissante, après que les événements thromboemboliques ont été reconnus comme potentiel (et rare) effet indésirable.

Pour éviter un tel gaspillage, des plateformes telles que Covidliste.com et Vite Ma Dose ! ont vu le jour. Leur objectif : mettre en relation toute personne volontaire pour se faire vacciner avec les centres de vaccination où il reste des doses, de manière à ce qu’aucune d’entre elles ne soit perdue. C’est ainsi que des personnes jeunes et sans aucune comorbidité ont pu recevoir le précieux sésame d’immunité.

Vacciner des personnes non-prioritaires pour éviter le gaspillage des doses

Dix jours après la création de Covidliste, 625 715 volontaires s’y sont inscrits et 751 d’entre eux ont été vaccinés. Un nombre qui peut sembler encore réduit, mais pour Matthieu Gariel, l’un des créateurs de la plateforme que nous avons interrogé sur Twitter, cela s’explique assez simplement. “Pour chaque professionnel qui s’inscrit, on doit tout vérifier pour que si l’on vous met en relation, ce soit avec des partenaires dont on sait qu’ils sont sûrs. Et ça prend du temps”. Il rappelle également que les inscriptions ont ouvert il y a seulement une semaine.

Autre nouveauté qui pourrait accélérer le nombre de personnes non-prioritaires vaccinées : l’ouverture de cette plateforme aux professionnels de santé en fin de semaine dernière. Les médecins généralistes et pharmaciens pourront donc, eux aussi, proposer leurs doses invendues aux volontaires, alors que seuls les centres de vaccination le pouvaient à l’ouverture du site.

Et si je ne suis pas sélectionné pour être vacciné ?

Si vous souhaitez multiplier les chances de recevoir le vaccin, alors que vous ne faites pas partie des personnes prioritaires, vous pouvez également contacter directement les centres de vaccination et les pharmacies autour de chez vous, ou encore appeler votre médecin traitant, afin de savoir s’il leur reste des doses non-utilisées.

Bien sûr, même en vous inscrivant sur les sites précédemment mentionnés ou en contactant directement les professionnels de santé, rien ne garantit que vous pourrez être vacciné - d’autant que vous ne serez sûrement pas la seule personne à tenter votre chance. Dans ce cas, il faudra simplement attendre jusqu’à la mi-juin, date à laquelle la vaccination sera étendue à tous les adultes.

“On vaccine des plus fragiles au moins fragiles. Si je ne suis pas prioritaire face au vaccin contre la Covid-19, c’est une bonne nouvelle, car cela sous-entend que je ne suis pas fragile”, rappelle le Dr thomas kassab, pharmacien, que nous avons interrogé. “Cela signifie également qu’il y a des personnes plus fragiles que moi à vacciner en priorité. Je fais donc preuve de patience et de civisme”.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.