Sommaire

La vaccination contre la Covid-19 poursuit son envol en France. Après Pfizer et Moderna, le vaccin AstraZeneca a été proposé aux Français. Si des effets secondaires ont été recensés par l’ANSM pour chacune des injections, c’est AstraZeneca qui a suscité la panique générale.

Suite à plusieurs cas de thromboses (caillot sanguin), de nombreux pays européens dont la France, ont décidé de suspendre momentanément AstraZeneca. "La France suspend l'utilisation du vaccin contre la Covid-19 du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca à titre préventif après le signalement d'effets secondaires, en attendant un avis de l'autorité européenne du médicament, qui sera rendu mardi", annonçait Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Montauban.

Trois jours plus tard, alors que l’Agence européenne du médicament (EMA) a mené son enquête, les injections ont repris en France. Si l’EMA juge AstraZeneca "sûr et efficace", l'ANSM confirme toutefois le lien de cause à effet entre la vaccination et les événements thromboemboliques.

À la suite de ces rebondissements, les Français sont mitigés et ne cachent pas leur appréhension. En réalité, ils ne savent plus quoi penser. Medisite a rencontré Céline, Elisabeth, Marie-France et Patrick. Ils nous parlent de leurs ressentis vis-à-vis de AstraZeneca et nous racontent pourquoi ils se sont fait vacciner, ou au contraire, pourquoi ils ont changé d’avis.

AstraZeneca : "Je me demandais comment mon corps allait réagir"

Mon mari et moi avons 84 ans, et selon moi, au vu de notre âge, la vaccination est la meilleure façon de nous protéger contre la pandémie. Nous n’avons pas été malade cette année et si nous avons attrapé la Covid-19, nous ne l’avons pas su. Nous avons donc accepté de nous faire vacciner avec AstraZeneca qui venait de nous être proposé. Je fais le vaccin contre la grippe depuis plus de 20 ans et tout s’est toujours bien passé. Je n’avais donc aucune raison de me méfier du vaccin contre la Covid-19. De toute façon, si on avait eu peur, on n’y serait pas allés (rire) !

Or, deux jours après la vaccination, j’ai appris la suspension du vaccin AstraZeneca en France. L’inquiétude est montée. Je me demandais comment mon corps allait réagir. J’admets m’être posée des questions.

Pour le moment, je n’ai aucun effet secondaire à signaler, qu’il s’agisse de moi ou de mon mari. Ni douleur, ni fièvre. Après les rebondissements des derniers jours, ma fille a demandé l’avis de son médecin traitant concernant AstraZeneca. Il l’a rassurée en lui disant que "ce vaccin ne nous fera pas mourir, ils se valent tous [les vaccins, ndlr]".

Plus les jours passent, plus mon inquiétude disparait. Je me dis que les autorités ne prennent pas les risques à la légère et que s’ils ont choisi de maintenir ce vaccin, c’est qu’ils ont leurs raisons et qu’il doit être sérieux.

Céline, 84 ans

Sources

Merci à Céline, Elisabeth, Marie-France et Patrick pour leurs témoignages

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.