Le taux d’incidence continue de monter : au 6 juillet 2022, il est à 1 153 pour 100 000 habitants. Il y a en moyenne 110 585 cas positifs au Covid-19 chaque jour en France, avec certains départements plus affectés que d’autres par la reprise épidémique.

La tension hospitalière est également en hausse : Santé publique France a annoncé ce mardi 5 juillet 1 842 nouveaux patients avec une infection au Covid-19 enregistrés dans les hôpitaux en 24 heures. En moyenne, les centres hospitaliers comptent 100 admissions en soins critiques au quotidien, soit une augmentation de 30 % par rapport à la semaine précédente. Medisite fait le point sur les profils des Françaises et Français hospitalisés.

Covid-19 : hospitalisation des personnes âgées ou avec des comorbidités

“Là où est la difficulté pour cet été, c’est qu’on a une poussée avec le nouveau variant (BA.5) – et on s’attend à 1 500 admissions quotidiennes à l’hôpital d’ici une semaine – c’est-à-dire comme au mois de mars, alors que l’offre de soins est plus faible​”, estimait Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, le 30 juin dernier.

Comme pour les vagues précédentes, des caractéristiques se dégagent concernant ces personnes hospitalisées après avoir contracté le virus. On retrouve notamment :

  • des personnes âgées : la tranche d’âge qui domine est celle des 80 ans et plus mais une portion non négligeable de personnes âgées entre 65 et 80 ans est également présente ;
  • des immunodéprimés : ce sont des individus qui possèdent un système immunitaire affaibli, ne répondant pas adéquatement aux infections ou pathogènes envahissants ;
  • des individus avec des comorbidités : ce sont des maladies ou problèmes de santé qui impactent la prise en charge, l’évolution, les complications ou encore les traitements de la pathologie initiale (insuffisance cardiaque, obésité, hypertension, diabète, cancer, trisomie 21, etc).

Vaccin anti-covid : qui doit faire une quatrième dose ?

Le nouveau ministre de la Santé, François Braun, a incité ce mardi 5 juillet au deuxième rappel vaccinal, soit la 4ème dose, pour les plus de 60 ans et les plus fragiles. Elle était déjà ouverte aux plus de 80 ans depuis mars 2022.

Dans une interview au Journal du dimanche, Alain Fischer dit espérer que l’arrivée de quatre nouveaux vaccins à l’automne (adaptés aux nouveaux variants) puisse “réduire le risque d’une vague importante générée par un nouveau variant”. Le “Monsieur vaccin” du gouvernement précise que dans l’idéal,“ce serait qu’ils le soient au début de l’automne plutôt qu’en décembre, pour être couplés avec la vaccination antigrippale. Une personne de plus de 80 ans pourrait en bénéficier dès octobre ; un sexagénaire qui ferait sa quatrième injection aujourd’hui pourrait recevoir un nouveau rappel avec ces produits neufs en décembre.”

Le port du masque a également été encouragé dans les transports et les lieux clos mais il s’agit de “recommandations” et il n’est toujours pas obligatoire.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Covidtracker, Journal du Dimanche, RTL

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.