Définition de l'avortement spontané

L'avortement spontané est en effet une fausse couche qui intervient entre le début de la grossesse et les vingt premières semaines d'aménorrhée (arrêt des règles). La grossesse s'interrompt naturellement, sans qu'une cause précise soit parfois évidente. Une à deux femmes enceintes sur dix connaîtront un avortement spontané au cours de leur vie. L'avortement spontané n'est donc en rien un moyen de contraception, mais un épisode malheureux survenant pendant une grossesse. Il n'est donc pas similaire à l'avortement, aussi nommé IVG pour "interruption volontaire de grossesse". Comme le terme "volontaire" l'indique, l'avortement est souhaité, l'avortement spontané ne l'est pas du tout.

Quels sont les signes d'une fausse couche ?

Les avortements spontanés ne sont pas forcément précédés de signes annonciateurs. Toutefois, certaines femmes enceintes ont pu constater des saignements vaginaux, des pertes foncées, des douleurs lombaires, des crampes abdominales, des nausées, une diminution des signes de la grossesse (notamment les seins tendus) et des étourdissements. Ces symptômes tendent à augmenter pendant la fausse couche. Il est donc conseillé de consulter rapidement votre médecin traitant ou votre gynécologue si vous constatez de tels symptômes.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.