Préservatif masculin retardant : comment ça fonctionne ?

Le préservatif masculin reste le mode de contraception le plus utilisé par l’homme. Protégeant d’un risque de paternité non désiré, il permet aussi d’éviter la transmission de MST ou du VIH. Le préservatif retardant offre de surcroît une prolongation du plaisir.

Publicité

vignette-focus-500x334.jpg© Istock

Préservatif retardant et éjaculation

Le préservatif retardant propose de retarder l’éjaculation et donc de prolonger le plaisir avec sa partenaire. Il est notamment d’une aide précieuse aux hommes souffrant d’éjaculation précoce. Selon les marques, trois types de préservatifs retardants sont proposés:

Publicité
Publicité

- Des préservatifs dont la forme particulière va provoquer une pression sur le gland et ainsi diminuer l’afflux sanguin et comprimer le nerf érecteur, ce qui va différer l’éjaculation.

- Des contraceptifs masculins épais: si le préservatif est très épais, alors la conduction thermique et les sensations passeront moins, ce qui permettra à l’homme de mieux maîtriser son éjaculation.

- Enfin, les préservatifs contenant un gel anesthésiant dans le réservoir. Ce gel, à base de benzocaïne, va se diffuser sous l’effet de la chaleur corporelle et insensibiliser le gland, ce qui va là aussi retarder l’éjaculation.

Avantages et inconvénients des préservatifs masculins retardants

Les avantages sont essentiellement de prolonger le plaisir du couple. Dans le cas des préservatifs avec une forme resserrée sur le gland ou en latex épais, il n’y a pas d’inconvénient à redouter. Seul bémol: pour que l’effet de serrage sur le gland soit efficace, il faut que le pénis atteigne une certaine taille. En ce qui concerne les préservatifs avec anesthésique, le gel est situé dans le réservoir et ne risque donc en aucun cas d’insensibiliser la partenaire.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X