Implant contraceptif : quel remboursement ?

Les femmes ont aujourd’hui à leur disposition plusieurs modes de contraception pour éviter une grossesse non désirée. Parmi eux, l’implant contraceptif. Quel est le prix d’un implant contraceptif ? Quel est le remboursement d’une contraception par implant ?

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

L’implant contraceptif : le principe

L’implant contraceptif est un mode de contraception qui se présente sous la forme d’un bâtonnet cylindrique que l’on glisse sous la peau au niveau du bras. Il mesure 2 mm de diamètre et 4 cm de long. De la taille d’une allumette, il contient un réservoir hormonal, lequel diffuse une hormone progestative dans le sang sur une durée de 3 ans. Il bloque ainsi l’ovulation. Son efficacité est élevée, de l’ordre de 99,95 %.

Publicité
Publicité

La contraception par implant : prix et remboursement

Le prix d’un implant contraceptif se situe aux environs de 102 €. Délivré par un médecin, pour une femme majeure assurée sociale, il est pris en charge par l’Assurance Maladie à hauteur de 65 %. Pour la part non remboursée par la Sécurité sociale, une mutuelle santé peut prendre en charge tout ou partie du complément selon la formule choisie, grâce à un forfait contraception.

Pour une jeune fille mineure âgée de 15 ans au moins, la prescription de l’implant se fait avec préservation du secret par un médecin, et sans aucune avance de frais, afin de faciliter l’accès à la contraception.

Enfin, pour toute femme âgée de 15 ans au moins, soit parce qu’elle souhaite garder le secret en tant que mineure, soit parce qu’elle est majeure mais n’a pas de couverture sociale, certains moyens contraceptifs sont mis gratuitement à disposition dans les Centres de planification et d’éducation familiale.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X