Implant contraceptif, mode d’emploi

L’implant contraceptif est une sorte de petit bâtonnet placé dans le bras. La pose et le retrait sont effectués par un médecin ou une sage-femme. Il doit être changé tous les 3 ans. Une fois l'implant retiré, la patiente redevient fertile en moins d’une semaine et peut donc envisager une grossesse.

Les implants vaginaux augmentent le risque de maux de tête et de saignements vaginaux

Plus d’une femme sur dix ayant décidé de recourir à Nexplanon® ou à un autre implant contraceptif présente des maux de tête ou des troubles du cycle menstruel au cours du traitement. Ces troubles se manifestent par des petits saignements irréguliers ou par des règles abondantes selon les cas. Les infections vaginales et les douleurs mammaires figurent aussi parmi les effets indésirables les plus souvent rapportés. Enfin, les implants contraceptifs sont parfois responsables de réactions cutanées (acné).

Les autres effets secondaires des implants contraceptifs

Cette méthode de contraception féminine peut provoquer beaucoup d’autres effets indésirables : douleurs pendant les règles, troubles digestifs, fatigue, bouffées de chaleur, douleur au niveau de l’implant, troubles de l’humeur, kystes ovariens, alopécie (chute des cheveux)… Ces effets sont cependant beaucoup plus rares, puisqu’ils concernent moins de 1 % des patientes.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.