Sommaire

Manger du chocolat noir

Manger du chocolat noir© FotoliaParmi les quatre saveurs qui existent, le sucré est celle qui plaît le plus "pour sa douceur, pour le plaisir, parce qu'il nous réconforte également", explique la micronutritionniste dans son livre J'arrête le sucre. Certains l'apprécient tellement qu'ils développent une vraie addiction et ont besoin de leur dose quotidienne de sucre. En cas de crise, pas de panique ! Il est possible de craquer mais pas avec n'importe quoi.

Ce qu'il faut faire : prendre un ou deux carrés de chocolat noir à 80 ou 90%. Et oui le chocolat est permis, mais seulement le noir car c'est le moins sucré et le plus intéressant pour l'organisme (fibres, bonnes graisses...). Pourquoi pas le lait ou le blanc ? Ils sont enrichis en sucre ajoutés et alimentent l'addiction au sucre.

Préférer une entrée à un dessert

Préférer une entrée à un dessert© FotoliaEn France, les origines culturelles nous poussent à penser qu'il faut absolument un dessert à la fin du repas, qu'il s'agisse d'un gâteau ou d'un fruit. "Or ce n'est pas une obligation" rappelle notre interlocutrice. Manger un dessert après chaque repas entretient un comportement addict face au sucre qui va augmenter avec le temps. A force si vous ne finissez pas votre repas sur une note sucrée, vous allez ressentir comme un manque et y penser toute la soirée. Il faut remplacer cette habitude par une autre.

Ce qu'il faut faire : pour que la pulsion soit moins forte, la nutritionniste propose de prendre plutôt une entrée pour être rassasié à la fin du repas et ne pas avoir envie de manger.

Fringales : une poignée d'amandes, c'est tout !

Fringales : une poignée d'amandes, c'est tout !© FotoliaMalgré vos repas, vers 11 heures et 16 heures vous n'y échappez pas : votre ventre gargouille ! Si c'est vraiment une question de faim et non de plaisir, il faut avant tout penser : apport nutritionnel. Prendre l'habitude de manger un encas trop sucré est néfaste pour la santé. Le pancréas qui sécrète de l'insuline se fatigue, du coup la glycémie a du mal à se réguler et on risque du diabète.

Ce qu'il faut faire : toujours avoir une poignée de 20 amandes, noix ou noisettes à disposition. "Elles permettent de réguler la faim. Résultat : on se sent rassasié. En plus elles contiennent de bonnes graisses bénéfiques à l'organisme", explique Valérie Espinasse.

Ne pas se priver pendant le repas

Ne pas se priver pendant le repas© Fotolia"Lorsqu'une personne sait qu'elle risque de craquer pour un plaisir sucré dans la journée, elle a tendance à se restreindre pendant les repas pour ne pas grossir", explique Valérie Espinasse, micronutritionniste. Or, en mangeant moins, on risque de s'affamer. C'est la dernière chose à faire car cela provoque des pulsions de sucré. "Quand on est vraiment accro, c'est l'envie qui sera plus forte que la raison", ajoute la spécialiste. Résultat ? On s'est limité sur ce qui est bon pour l'organisme et on ne lui apporte que du néfaste.

Ce qu'il faut faire : bien manger pendant les repas pour être rassasié et limiter les fringales.

Faire le tri dans les placards !

Faire le tri dans les placards !© FotoliaGâteaux, chocolats, bonbons... On a beau les cacher au fond du placard, ils ne quittent pas notre esprit. Pour diminuer sa consommation de sucre, la meilleure chose à faire c'est un tri dans son placard à gourmandises. Attention : tout n'est pas à jeter. "Il faut éviter de manger des aliments avec des sucres ajoutés. Lorsque la glycémie est modifiée cela appelle le sucre et donne envie d'en manger plus. A force le corps s'habitue à sa dose et risque d'en demander plus", explique Valérie Espinasse, micronutritionniste.

Les aliments à bannir : friandises, bonbons, gâteaux industriels, sodas, alcool, sauces (ketchup, mayonnaise, barbecue...) et toutes les préparations industrielles toutes faites.

Arrêter de manger du pain blanc

Arrêter de manger du pain blanc© FotoliaSelon Valérie Espinasse, micronutritionniste, "les personnes qui ont souvent des envies de sucré ont tendance à manger de grandes quantités de pain blanc". Il contient du gluten, un composé avec des peptides responsables du renforcement de l'addiction au sucre.

Ce qu'il faut faire : éviter de manger du pain blanc. Si vous ne pouvez pas vous en passer, choisissez du pain sans gluten disponible dans les supermarchés.

Ne surtout pas sauter un repas

Ne surtout pas sauter un repas© FotoliaSi vous avez tendance à manger trop de sucre, mieux vaut ne pas sauter un repas. Vous êtes peut-être trop occupé ou n'avez pas faim sur le moment mais dans quelques heures votre estomac va vous tirailler. Lorsque le ventre gargouille, on n'écoute que son envie de manger et ses pulsions, c'est-à-dire du sucre pour les accros !

Ce qu'il faut faire : respecter les trois repas par jour et manger à satiété pour éviter les fringales. Si la faim est quand même là, on peut prendre une poignée d'amandes en collation.

Source

Merci à Valérie Espinasse, micronutritionniste auteur du livre J'arrête le sucre, Editions First, 2015

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Vidéo : Top 3 des coupe faim naturels

mots-clés : Diabète
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.