Vitamine D : quels risques en cas de surdosage ?

Alors que plusieurs études ont montré une association entre une carence en vitamine D et le risque de développer une forme grave de Covid-19, sa consommation a largement augmenté en France et dans le monde. Si un apport suffisant présente, effectivement, de nombreux bienfaits, des médecins du CHU de Lille alertent sur les risques en cas de surdosage. Nous vous les listons dans ce diaporama.

Des médecins alertent contre une hausse des surdosages

“Depuis quelques jours, le Centre anti-poison du CHU de Lille reçoit des appels à cause du surdosage en vitamine D”, alertent le Pr Bernard Cortet, rhumatologue et le Dr Julien Tison, du Centre anti-poison du CHU de Lille. Ils mettent également en garde contre les compléments alimentaires achetés sur Internet, qui “peuvent être très dangereux”.

Pour rappel, une supplémentation en vitamine D doit toujours faire l’objet d’une prescription médicale. La plupart du temps, une exposition quotidienne au soleil, associée à une alimentation variée et équilibrée, suffit pour avoir un apport suffisant. On en trouve notamment dans les œufs, l’huile de foie de morue, les poissons gras, le lait entier et les abats.

“La vitamine D n’est pas un remède miracle contre la Covid-19”

En outre, les deux médecins lillois rappellent que “la vitamine D n’est pas un remède miracle contre la Covid-19”. De récentes études ont bien montré qu’une carence “peut constituer un facteur de risque de forme grave” de la maladie, “chez les patients atteints d’autres facteurs de risque”. En cas de test positif, votre médecin traitant pourra donc vous en prescrire une ampoule, s’il le juge utile, afin d’avoir un dosage suffisant.

Rien ne prouve, en revanche, que vous supplémenter vous empêchera systématiquement d’être infecté au coronavirus. Une nuance qu’il est important de saisir, pour éviter les effets indésirables graves d’un surdosage. En excès, cette vitamine est toxique et provoque différents symptômes, que nous vous détaillons dans ce diaporama.

Bien souvent, ces signes sont la conséquence d’une hypercalcémie, autrement dit un excès de calcium sanguin provoqué par cette hypervitaminose. Des dépôts de calcium peuvent être observés dans les reins, les vaisseaux sanguins, le cœur et les poumons.

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.