Manger un avocat par jour pourrait prévenir le mauvais cholestérol

Une bonne raison de se régaler avec l’avocat. Selon une nouvelle étude, consommer ce fruit-légume riche en "bons gras" quotidiennement contribuerait à réduire le mauvais cholestérol. Plus question de s’en passer !

L’avocat a longtemps souffert de sa mauvaise réputation. À tort. Une nouvelle étude suggère que consommer un avocat chaque jour pourrait prévenir le mauvais cholestérol. Cet aliment permettrait de limiter l’oxydation du corps.

L'étude a été menée par des chercheurs de l’Université américaine de Penn State sur 45 participants âgés de 21 à 71 ans, souffrant de surpoids ou d'obésité.

Ces derniers se sont vus administrer trois régimes différents pendant cinq semaines. Le premier groupe a suivi un régime pauvre en graisses, le second un régime modérément gras avec un avocat par jour et le dernier, un régime modérément gras sans avocat (mais avec l’ajout de bonnes graisses pour atteindre le même niveau d’acides gras monoinsaturés présents dans l’avocat).

Les résultats sont unanimes : le deuxième groupe, ayant consommé de l’avocat quotidiennement, affichait des niveaux de LDL (aussi appelé "mauvais cholestérol") plus faibles que les autres, et surtout plus faible qu’avant l’étude. L’avocat, qui a décidément plus d’un tour dans son sac, dissimule encore de nombreux bienfaits.

L’avocat réduit les particules LDL

L’étude a expliqué que les avocats contribuaient à réduire les particules de LDL oxydées. Les chercheurs précisent que l’oxydation est nocive pour l’organisme. "De nombreuses recherches suggèrent que l’oxydation est liée à la survenue de cancers et de maladies cardiaques, indique Kris-Etherton, l’un des auteurs de l’étude. Lorsque les particules LDL s’oxydent, cela déclenche une réaction en chaîne qui peut favoriser l’asthérosclérose, c’est-à-dire, l’accumulation de plaques d’athérome [liquide gras, ndlr] dans la paroi de l’artère".

Ce phénomène constitue d’ailleurs un grand facteur de risque d’infarctus.

"Nous avons pu montrer que lorsque les gens ingèrent un avocat chaque jour, ils présentaient moins de petites particules LDL, a poursuivi Kris-Etherton. En conséquence, les gens devraient ajouter les avocats au sein de leur régime alimentaire, de manière saine, comme sur du pain grillé au blé entier ou avec des légumes".

L’avocat : un plein de fibres, vitamines B9 et acides-gras monoinsaturés

Les matières grasses sont indispensables à l’organisme, puisqu’elles apportent de l’énergie, régulent la température corporelle, et contribuent au bien-être des hormones et à la fertilité. Elles fournissent aussi des acides gras essentiels, permettant d’absorber des vitamines.

Le problème ? Les matières grasses ne sont pas toutes égales sur le plan nutritionnel. L’enjeu est donc de savoir différencier les "bons gras" des mauvais.

C’est là que l’avocat entre en scène ! Cet aliment est source de fibres, vitamines B9 et surtout d’acides-gras monoinsaturés. "Les acides gras monoinsaturés se trouvent dans certains végétaux sous forme d’acide oléique. Ils ont pour effet de faire baisser le taux de "mauvais cholestérols", confirme la Fédération Française de Cardiologie. Ils font donc partie des aliments contenant des "bons gras", riche en Oméga-9.

L’avocat favorise la sensation de satiété

En outre, l’avocat est le seul fruit-légume contenant des lipides. Il aide à lutter contre la constipation et favorise la sensation de satiété.

"Les Oméga-9, utilisables pour la cuisson, ont des effets bénéfiques sur la fonction cardio-vasculaire et pourraient contribuer à un meilleur contrôle de la glycémie", ajoute la Fédération. On les trouve dans l’avocat mais aussi dans l’huile d’olive, les noix, les arachides et les noisettes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.