L'oignon : un aliment anti-cholestérol

Un taux de cholestérol trop élevé représente un risque majeur de maladies cardiovasculaires. Le cholestérol se compose du bon cholestérol (HDL) et du mauvais cholestérol (LDL), le but étant de faire diminuer ce dernier. Issu de l’alimentation et du foie, un taux de cholestérol trop élevé doit absolument être pris en charge. Il existe certes des médicaments pour réduire le mauvais cholestérol, mais la nutrition joue aussi un rôle essentiel, notamment la consommation d’oignon, aux multiples bienfaits en raison de sa teneur élevée en antioxydants et en oméga-3.
Istock

Les bienfaits des antioxydants de l’oignon dans la lutte contre le mauvais cholestérol

Les bienfaits de l’oignon dans la lutte contre le mauvais cholestérol, aussi appelé LDL, reposent notamment sur sa haute teneur en antioxydants, particulièrement la quercétine. Ces antioxydants ont un rôle actif dans l’inhibition de l’agrégation des plaques d’athérome. En effet, le mauvais cholestérol entraîne le dépôt de plaques d’athérome sur les parois des artères. Lorsque ces plaques s’agrègent, elles réduisent le volume des artères, voire les obstruent et conduisent à des maladies cardiovasculaires de type infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral. Grâce à la consommation d’oignons crus, les risques de thrombose veineuse et de formation de caillots sanguins sont donc diminués.

La teneur en omega-3 de l’oignon au service de la lutte contre les triglycérides

Par ailleurs, l’oignon est riche en omega-3. Ceux-ci contribuent à faire baisser le taux de triglycérides dans le sang, c’est-à-dire le taux de lipides dans lequel le corps puise pour assouvir ses besoins énergétiques. Une propriété intéressante, puisque les études ont montré une relation de cause à effet, que l’on explique encore mal scientifiquement, entre taux de triglycérides et cholestérol : plus les triglycérides sont élevés, plus le mauvais cholestérol est élevé et le bon cholestérol faible. Et inversement. Consommer de l’oignon, et donc des omega-3, va par conséquent contribuer à réduire le taux de triglycérides et de mauvais cholestérol.

Comment consommer l’oignon pour lutter contre l’hypercholestérolémie ?

Il est conseillé de choisir de préférence des oignons rouges ou jaunes, car plus riches en antioxydants que les oignons blancs. En ce qui concerne la façon de les cuisiner, l’idéal est de les consommer crus hachés dans une salade par exemple. Si vous préférez les cuire, veillez à ne pas leur associer trop de matières grasses, au risque de perdre leurs bienfaits. Vous pouvez aussi consommer l’oignon dans des potages : l'eau de cuisson étant utilisée, les pertes en antioxydants sont moindres. La quantité d’oignon à partir de laquelle on note un bienfait réel sur la santé est de l’ordre de 200 grammes quotidiennement. Cependant, il est bon de rappeler que la lutte contre le cholestérol ne saurait se limiter à la seule consommation d’oignons : il est important de manger sain et équilibré et d’avoir une activité physique régulière.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): "Les vertus multiples de l'oignon". Consoglobe. 23 mars 2016.