Risques et bénéfices, les enjeux de Tahor® 40 mg

Avant d’être commercialisé, tout médicament est soumis à des tests visant à mesurer son efficacité et ses possibles effets indésirables. La mise sur le marché n’est autorisée que si les bénéfices sont supérieurs aux risques, et s’il existe une façon de contrôler ces risques.

Comme toutes les statines, Tahor® 40 mg (et autres posologies) n’échappe pas à la règle. Son principal bénéfice : son effet hypolipémiant qui permet de faire baisser le taux de mauvais cholestérol (LDL) lorsque les mesures hygiéno-diététiques (régime alimentaire adapté, activité physique) ont échoué.

Cependant, Tahor® peut aussi entraîner plusieurs effets secondaires comme des troubles digestifs, des maux de tête et des vertiges.

Les douleurs musculaires, les effets les plus redoutés des statines

Chez certains patients, les statines comme Tahor®, Vasten®, Crestor®, Elisor®, Lescol® et Zocor® provoquent des lésions musculaires irréversibles.

Cette atteinte appelée rhabdomyolyse se manifeste par une destruction progressive des cellules musculaires. Le risque est plus élevé chez les personnes âgées et celles qui souffrent d’hypothyroïdie ou d’insuffisance rénale, mais les autres populations sont également concernées.

Pendant un traitement à base de statines, le patient doit par conséquent être régulièrement suivi par son médecin. La moindre crampe ou douleur musculaire doit être signalée.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.