Artères : la graisse qui les entoure peut les maintenir en bonne santé !

Vous pensiez que le gras était forcément nocif pour vos artères ? Vous avez tort. D’après une étude, la graisse peut jouer un rôle bénéfique auprès de vos vaisseaux sanguins en les maintenant en bonne santé.
Sommaire

© Istock

Avoir un peu de graisse autour des artères ne fait de mal à personne. C’est ce qu’ont démontré des chercheurs de la “Michigan State University”, le 4 février dernier, en publiant leurs travaux dans la revue Scientific Reports.

La graisse dans les vaisseaux permettrait de relâcher la tension musculaire

D’après les scientifiques, cette graisse, connue sous le nom de tissu adipeux périvasculaire ou PVAT, permettrait de relâcher la tension musculaire des vaisseaux.

Plus précisément, "elle réduit la tension que subissent les vaisseaux sanguins lorsqu'ils sont étirés", a révélé Stéphanie Watts, professeur de pharmacologie et de toxicologie au MSU au College of Osteopathic Medicine. "Et c'est une bonne chose, car le vaisseau dépense alors moins d'énergie. Il n'est pas soumis à autant de stress."

Ces découvertes pourraient changer la façon dont les scientifiques perçoivent le rôle de cette graisse dans les vaisseaux sanguins.

"Pendant des années, nous avons ignoré cette couche dans le laboratoire, elle a été jetée dans la clinique, elle n'a pas été utilisée. Mais désormais, nous avons découvert qu'elle peut faire partie intégrante de nos vaisseaux sanguins", a déclaré Stéphanie Watts.

"Notre découverte redéfinit ce que sont les vaisseaux sanguins fonctionnels, notamment leur rôle au sein des maladies courantes, comme l'hypertension. C’est pourquoi nous devons prêter attention à cette couche infime du vaisseau sanguin parce qu'elle a un impact bien plus important que ce que nous pensions à l’origine."

D’autres chercheurs ont également constaté que la graisse libérait des substances qui permettaient aux tissus des vaisseaux de se contracter.

Il ne reste plus qu’à savoir si cette découverte s’applique dans tout le reste du corps…

L'athérosclérose, une maladie causée par des plaques de graisse

Cette maladie est causée par les plaques d'athérome riches en graisses.

Concrètement, l'espace à l'intérieur des artères diminue à cause de graisses, de cholestérol, mais aussi de déchets, qui s'y accumulent pendant de nombreuses années. La plaque constitue également un véritable piège à caillots, puisque le sang freiné a tendance à y déposer des éléments de coagulation : plaquettes et fibrine.

Représentation d'une artère affectée par l'athérosclérose

Représentation d'une artère affectée par l'athérosclérose© Creative Commons

Auteur : Manu5. 15 mars 2018. Sources : https://www.scientificanimations.com/wiki-images/ Crédit Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en

Peu à peu, des plaques graisseuses (les fameuses plaques d'athérome) se forment dans la paroi des artères. Ces plaques s'épaississent au fil du temps, gênant de plus en plus la bonne circulation du sang.

La maladie qui en découle, appelée “athérosclérose”, évolue longtemps sans aucun symptôme, et les facteurs de risque cardiovasculaires (tels que le tabagisme, l'hypertension artérielle, les dyslipidémies et le diabète) favorisent le dépôt progressif de cholestérol dans la paroi artérielle, provoquant la formation de ces plaques.

Un accident peut alors se produire, lorsqu’une plaque se déchire à l’intérieur de l’artère : on parle de rupture de la plaque d’athérome. Les plaquettes s'agrègent pour tenter de réparer l'artère, ce qui provoque une “thrombose”, c'est-à-dire la formation d'un caillot sanguin. Celui-ci va obstruer l'artère et empêcher ainsi le sang de circuler.

Si c’est l’une des artères du cœur, les artères coronaires, qui se retrouve bouchée, cela provoque un infarctus du myocarde.

> Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.