Maladie des prothèses mammaires : les stars Eden Sassoon et Angie Everhart se confient

Encore très peu connue, la “maladie des prothèses mammaires” provoquerait des symptômes comme les douleurs chroniques, l’épuisement et la confusion. Deux célébrités américaines en ont fait les frais, et se confient dans une interview.

Vous hésitez à subir une augmentation mammaire ? Les révélations de ces deux stars américaines vont peut-être vous refroidir. Eden Sassoon, vedette de l’émission de télé-réalité The Real Housewives of Beverly Hills et la top model Angie Everhart ont déclaré qu’elles souffraient de douleurs horribles depuis des années, conséquence de la “maladie des prothèses mammaires”.

Les injonctions de beauté ont poussé ces stars à se tourner vers les implants

Sur le plateau de l’émission The Doctors, diffusée sur la chaîne CBS, les deux femmes ont dévoilé leurs difficultés pour satisfaire aux normes de beauté imposées par la société, qui les ont mené vers la chirurgie esthétique.

Fille du coiffeur iconique Vidal Sassoon et de l’actrice et mannequin Catya Sassoon, Eden dit avoir ressenti beaucoup de pression afin de rentrer dans le moule. “En tant que jeune fille, une Sassoon qui plus est, je n’étais jamais assez bien”. Différente des autres femmes de sa famille, la star se sentait comme le vilain petit canard.

“J’ai réalisé que mes seins ne ressembleraient jamais au leur, à moins d’avoir ces deux-là”, explique-t-elle en brandissant deux implants en silicone, autrefois logés dans sa poitrine. La star de 46 ans a eu ses premières prothèses vers 19 ans, qu’elle a remplacé ensuite à deux reprises.

Eden Sassoon a frôlé la mort à cause de ses implants

Peu à peu, sa santé se détériore. “La dernière fois que j’ai été malade, ma thyroïde est sortie, je pensais que j’étais en train de mourir”, se souvient-elle. Au quotidien, la quadragénaire vit un enfer. “J’avais mal au cou, au bas de l’épaule et jusqu’au doigt, le cerveau embrouillé et je rendais visite à mon chiropracteur tous les jours”.

Mais ce n’est que lorsqu’elle rejoint le casting de Real Housewives qu’Eden se rend compte que c’est peut-être sa poitrine qui la rend si malade. Sans attendre de diagnostic, elle se rend rapidement chez son chirurgien et lui demande de lui retirer ses implants, début 2017.

Depuis, son état s’est considérablement amélioré. “Je prends encore des médicaments pour la thyroïde, et je devrai toujours le faire, mais pour le reste, tout est incroyable”, déclare-t-elle.

Des symptômes systémiques encore peu connus

D’anciennes études ont déjà suggéré un lien entre les implants mammaires présentant des fuites et certaines affections de la thyroïde. En outre, des symptômes comme ceux décrits par Eden - douleur thoracique, fatigue, perte de cheveux, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs chroniques, troubles du sommeil, cerveau embrouillé - peuvent aussi bien résulter d’un dysfonctionnement du système immunitaire, qu’être liés aux effets de ses implants sur les tissus conjonctifs.

Souvent, les femmes confrontées à ces symptômes ne savent pas vers qui se tourner. “J’ai consulté 40 médecins différents, et je ne comprenais pas pourquoi je me sentais si mal”, explique Angie Everhart, ex-mannequin qui a notamment posé pour Playboy et Sports Illustrated, et qui s’est reconvertie comme avocate spécialisée en droits des femmes.

“Je suis allée chez un spécialiste des maladies auto-immunes, chez un spécialiste du cerveau, chez un cancérologue... J’ai vu tous les spécialistes de cette ville (Los Angeles, ndlr) dans le but de comprendre pourquoi ça n’allait pas, et je n’ai jamais reçu aucun diagnostic”, déplore l’ancienne top model de 50 ans.

Un lien possible entre implants mammaires et cancer

Elle aussi a porté plusieurs implants différents, et quatre interventions chirurgicales pour les retirer. À la naissance de son fils, en 2009, ses prothèses auraient même “sauté”. “Juste après ça, un an et demi plus tard, on m’a diagnostiqué un cancer”.

Angie a vaincu cette maladie en 2013, mais continue de souffrir. “Je suis guérie du cancer, mais j’ai toujours les mêmes symptômes : douleur à l’épaule, cerveau embrouillé, douleur constante dans mon corps”, confie-t-elle.

“Implant Files” : plusieurs implants retirés du marché français depuis le scandale

Si la relation entre les faux seins et les problèmes de thyroïde a été établie, il existe moins de données suggérant un lien entre les prothèses et le cancer. Toutefois, le scandale des “Implant Files”, qui a éclaté en novembre 2018, a mis en lumière les lacunes du contrôle des implants médicaux, qui auraient causé des milliers d’incidents.

Depuis, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a retiré du marché plusieurs modèles d’implants, suspectés d’être à l’origine de lymphomes LAGC. Ce retrait a eu lieu le 4 avril dernier. En octobre 2018, des dizaines de femmes avait pourtant déjà révélé qu’elles souffraient de symptômes invalidants depuis qu’elles portaient leur prothèse. Elles s’étaient alors heurtées à l’indifférence des médecins.

Aux États-Unis, la “maladie des prothèses mammaires” a été reconnue au mois de mai par la Food and Drug Administration - l’agence de santé américaine. Cette dernière a donc décidé de mieux informer les femmes qui souhaitent se faire poser des implants, mais aussi les professionnels de santé, peu au courant de ces risques. Mais elle n’a pas décidé de retirer du marché les modèles texturés, qui auraient provoqué des lymphomes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.